Publié

Hockey sur glaceGary Sheehan: «Je ne suis pas inquiet»

Au jour-J du début de la demi-finale du HCC contre Langenthal, l'entraîneur des Abeilles se confie au site LeMatin.ch.

par
Thomas Dayer
Gary Sheehan est confiant

Gary Sheehan est confiant

Keystone

Dimanche, La Chaux-de-Fonds a arraché une qualification in extremis, en prolongation de l'acte VII de sa demi-finale contre Ajoie. Il a même fallu la fortuite déviation d'un arbitre pour que Benoit Mondou se retrouve seul en zone offensive et inscrive le but victorieux.

Deux jours plus tard, le HCC se retrouve déjà face à son prochain chantier. Il affronte dès ce mardi soir Langenthal en demi-finale. Tandis qu'il a bénéficié d'un seul jour de battement, les Bernois, eux, se présenteront plus reposés dans la mesure où ils avaient balayé Bâle (4-0 dans la série). «C'est incontestable, ils seront plus frais», admet Gary Sheehan.

L'éternel débat est lancé. Qui aura l'avantage? L'équipe qui a profité d'une plus longue régénération, ou celle qui est demeurée dans le rythme de la compétition? «Cela n'est pas anodin, renchérit l'entraîneur des Chaux-de-Fonniers. Ils ont joué 256 minutes, on en a joué plus de 460. Je pense que le début de série nous sera favorable. En revanche, si les débats venaient à se prolonger, Langenthal serait avantagé.»

Toutefois, le coach ne se fait guère de mauvais sang. «Je ne suis pas inquiet de cette situation, lâche-t-il. Je pense que les derbies du quart de finale contre Ajoie ont imposé beaucoup de tension à mes joueurs. Désormais, ils subissent une forme de décompression. Celle-ci n'est pas négative dans la mesure où nous savons que nous avons toujours quelque chose à gagner. Et puis nous redevenons les outsiders, puisque nous avons terminé derrière Langenthal en saison régulière.»

Ton opinion