Publié

Avant FedererGasquet: «Je ne vais pas le regarder jouer»

Sa carrière avançant, Roger Federer a fait du Français l'une de ses victimes favorites. Mais ce dernier y croit avant leur 3e tour.

Richard Gasquet croit en ses chances samedi.

Richard Gasquet croit en ses chances samedi.

Keystone

Samedi matin, vers 11 heures en Suisse, Roger Federer retrouve au troisième tour de l'Open d'Australie l'une de ses victimes préférées, Richard Gasquet. Le Bâlois s'est imposé 16 fois en 18 rencontres contre le Français et ne s'est jamais incliné sur surface dur. Autant dire que l'homme aux 19 Grand Chelem part largement avec la faveur des pronostics pour rallier la deuxième semaine.

S'il évolue dans le même registre que lors de ses deux premiers matches à Melbourne, le tenant du titre ne devrait pas rencontrer trop de difficultés pour accéder aux 8es de finale: il reste sur huit succès face au Bitterois, tous acquis sans lâcher le moindre set. Et sa dernière défaite contre lui remonte au printemps 2011, sur la terre battue de Rome. «C'est insupportable comme sensation, c'est terrible de sentir qu'il est au-dessus, c'est difficile à vivre», concédait Richard Gasquet dans L'Equipe vendredi.

«Il y avait des choses où je l'emmerdais»

Toutefois, le Français affirme qu'il ne part pas battu d'avance pour leur 19e duel: «On ne va pas sur le court pour l'admirer, il faut y aller pour gagner. Je ne vais pas le regarder jouer», assure-t-il, se remémorant notamment son dernier face-à-face contre le «Maître» au Masters 1000 de Shanghai en octobre (défaite 7-5 6-4). «J'ai vraiment senti que je rivalisais, qu'il y avait des choses où je l'emmerdais», rappelait-il au quotidien français.

Après sa victoire au 2e tour jeudi, Roger Federer évoquait d'ailleurs ce fameux rendez-vous chinois. «La dernière fois que je l'ai affronté, c'était particulièrement difficile et c'est ce à quoi je m'attends samedi», soulignait le Bâlois à l'heure de l'interview sur le court, juste après avoir sous-entendu qu'affronter Richard Gasquet était un tirage plutôt favorable pour lui.

(jsa/afp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!