Publié

FootballGavranovic : «Le seul fait de jouer me rendait fier»

L'attaquant du FC Zurich a inscrit ses deux premiers buts sous le maillot suisse. Qui plus est face à la Croatie, son pays d'origine!

par
Renaud Tschoumy

Mario Gavranovic n'a pas manqué son retour en équipe de Suisse. En inscrivant deux buts en seconde période, ses premiers sous le maillot helvétique, il a confirmé qu'il représentait une alternative plus qu'intéressante en attaque. Il a ainsi prouvé à Ottmar Hitzfeld que ce dernier avait eu raison de lui faire confiance.

C'est sans états d'âme qu'il a frappé face à une sélection qui aurait pu être la sienne: il y a quelques années, la Croatie avait fait le forcing pour qu'il choisisse le pays d'origine de ses parents. Mais Gavranovic avait toujours clamé que, s'il devait être sélectionné, ce serait avec la Suisse. Ce qui ne l'a pas empêché, mercredi, d'offrir son short à un journaliste croate!

-Mario, vous marquez deux buts à Split avec la Suisse. Peut-on y voir une forme de symbole?

-En tout cas, c'est particulier. Le seul fait de jouer contre la Croatie me rendait fier. Ma première satisfaction était évidemment de figurer dans la sélection. Maintenant, j'espère y rester définitivement.

-On peut dire que vous avez fait le nécessaire…

-Je voulais du temps de jeu, c'est sûr, et je remercie M. Hitzfeld de m'avoir donné 45 minutes. En entrant sur le terrain, après la pause, je savais que j'aurais le temps de me montrer. Mais de là à marquer deux buts, ça non, je ne pouvais pas le prévoir.

-On sent que la Suisse est sur le bon chemin…

-Cette équipe a beaucoup de qualités. On doit aussi le montrer dans les matches à enjeu. Mais je suis confiant. On fera tout pour bien commencer notre campagne de qualification et ainsi prendre un vol pour le Brésil.

Lichststeiner : «L'équipe est là!»

A 28 ans, Stephan Lichtsteiner est un des anciens de l'équipe nationale. Et il parle d'une «métamorphose réussie».

«Ce n'est pas que ce soir qu'on remarque que nous sommes prêts, disait-il mercredi après le match à Split. Ça a commencé juste après avoir raté la qualification pour l'Euro. On est en place, on marque des buts, on sait être organisés et bien jouer aussi: oui, cette jeune équipe est sur un super chemin. Contre la Croatie, on a fait un bon match, tactiquement comme techniquement. Dans trois semaines en Slovénie, ce sera différent. Mais la qualité est là, et on est capable de faire de superbes qualifications.»

Ton opinion