Hockey sur glace - GE Servette balaie Fribourg et vire en tête
Publié

Hockey sur glaceGE Servette balaie Fribourg et vire en tête

L’acte III a tourné à la démonstration genevoise à la BCF Arena contre un Dragon très vite résigné.

par
Grégoire Surdez
(Fribourg)
Rod et les Genevois jubilent après le 4-1.

Rod et les Genevois jubilent après le 4-1.

Eric Lafargue

Une série au meilleur des cinq matches. C’est ce qui était proposé aux Aigles et aux Dragons. Après deux rencontres, les compteurs avaient été remis à zéro et le puck replacé au centre de la BCF Arena. Une nouvelle série en frères ennemis romands, certes, mais sans que tout ne recommence tout à fait à zéro. Les actes I et II ont laissé des traces, conforté des certitudes, renforcé certains doutes. À froid, les Fribourgeois ont laissé transparaître des regrets après leur voyage aux Vernets. Dominateurs pendant un tiers (le 2e), ils pensaient avoir manqué le coche. Les Genevois, eux, presque parfaits pendant 40 minutes (excepté l’immense occasion concédée au duo Bykov-Sprunger en début de 3e période), ont estimé avoir recueilli un juste salaire. Mais à quel prix?

Au prix d’une grosse débauche d’énergie qu’il allait falloir digérer. Pendant une dizaine de minutes, les premières de cet acte III, les visiteurs ont semblé rouillés. Un peu en retard, nerveux, ils ont eu toutes les peines du monde à rentrer dans le match. Tout le contraire de Dragons qui ont d’emblée mis une grosse pression sur Gauthier Descloux. Le gardien genevois a sorti quelques gros arrêts d’entrée de jeu, notamment lors de deux périodes d’infériorité numérique. Mais juste après la fin de la deuxième punition genevoise (Tömmernes avait bêtement répondu à une charge de Dave Suter), le No 34 s’est laissé surprendre par un tir du revers assez improbable de Mauro Jörg. L’ouverture du score, logique à cet instant, a eu le don de réveiller les Aigles. Sur leur premier jeu de puissance, Henrik Tömmernes et Arnaud Montandon se sont associés pour offrir une passe en or à Eric Fehr qui n’a pas tremblé pour ajuster Reto Berra. Puck au centre une fois encore.

Réussite maximale

Le match a alors pris une tournure totalement différente lors de la période médiane. Si les Aigles ont connu une réussite maximale en inscrivant trois buts en tirant dix fois, ils le doivent aussi à un bel effort collectif. Durant ces vingt minutes, chaque Genevois a semblé élever son niveau de jeu et surtout d’intensité. C’est à chaque fois sur des récupérations de pucks en zone offensive ou sur des rebonds que GE Servette a forcé la décision. Eliot Berthon a été malin après un cafouillage de Reto Berra sur un tir inattendu de Simon Le Coultre dans un angle impossible. C’est ensuite Tim Kast qui profite d’une grosse bourde de Chris DiDomenico pour servir Tyler Moy, parfait dans l’exécution du dernier geste. Enfin, c’est Noah Rod, qui d’autre?, qui va transformer un puck relâché par Reto Berra en but No 4.

Pour la première fois depuis le début de ce quart, une des deux équipes a pris le large le temps d’une soirée. Fort de ses trois buts d’avance, Genève est logiquement passé en mode gestion lors du dernier tiers-temps. Les ailes coupées, le Dragon n’a jamais semblé pouvoir inverser le cours d’un match durant lequel les Fribourgeois ont subi l’impact physique. Jusqu’à s’écrouler totalement en encaissant quatre (!) buts supplémentaires avant de réduire la marque à deux reprises. Une réaction cosmétique et une bien curieuse façon de préparer la suite de ce quart de finale qui est pourtant loin d’être joué. C’est sans doute le mot d’ordre passé par Pat Emond à ses joueurs après ce succès fleuve. Histoire de ne pas aborder la prochaine échéance avec un excès de confiance.

Une série en best of 5 peut débuter par une claque mais elle peut aussi se retourner aussi sec.

FR Gottéron - GE Servette 3-8 (1-1 0-3 2-4)

BCF Arena, huis clos. Arbitres: MM. Stricker, Stolc; Kehrli et Duarte.

Buts: 9e Jörg 1-0. 13e Fehr (A.Montandon, Tömmernes/5 c 4) 1-1. 22e Berthon (Le Coultre) 1-2. 27e Moy (Kast) 1-3. 39e Rod (Tömmernes) 1-4. 46e Moy (Omark) 1-5. 51e Fehr (Montandon, Tömmernes/5 c 3) 1-6. 52e Vermin (Le Coultre/5 c 4) 1-7. 52e Moy (Kast, Miranda) 1-8. 53e Jecker, (Herren) 2-8. 58e Mottet (Desharnais, Gunderson/5 c 4) 3-8.

Fribourg Gottéron: Berra; Sutter, Furrer; Gunderson, Chavaillaz; Kamerzin, Jecker; Abplanalp; Sprunger, Walser, Bykov; Stalberg, Desharnais, Mottet; Herren, Marchon, DiDomenico; Bougro, Schmid, Jörg; Jobin. Entraîneur: Dubé

Genève-Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Le Coultre; Guebey, Völlmin; Smons; Vermin, Fehr, Rod; Vouillamoz, Winnik, Omark; A.Montandon, Berthon, Patry; Moy, Kast, Miranda; Smirovs. Entraîneur: Emond.

Notes: Fribourg Gottéron sans Brodin, Rossi (blessés) ni Aebischer (club ferme). Genève-Servette sans Mercier, Maurer, Richard (blessés), Riat, M.Montandon, Asselin ni Fritsche (surnuméraires). Temps mort: FR Gottéron (52e).

Pénalités: 7x2' + 10' (DiDomenico) contre Gottéron, 6x2' contre Genève.

Votre opinion