Hockey sur glace: GE Servette bat Langnau et prend la tête

Publié

Hockey sur glaceGE Servette bat Langnau et prend la tête

Les Aigles, très chiches vainqueurs de la lanterne rouge mardi soir aux Vernets (4-2), sont leaders de National League.

par
Simon Meier
(Genève)
Linus Omark  se joue de Miro Zryd à la bande.

Linus Omark  se joue de Miro Zryd à la bande.

BASTIEN GALLAY / LPS

Comme on ne change pas une méthode qui gagne, Ge/Servette a refait le coup du troisième tiers renversant, mardi soir contre Langnau aux Vernets (4-2). Les Aigles, qui alignent un quatrième succès consécutif, s’emparent ainsi de la tête de National League. Ce statut de leader, qu’ils étrenneront vendredi au même endroit contre Fribourg, répond à une excellente entame globale de saison. Mais il ne correspond guère au non-match présenté par les Grenat durant quarante minutes.

Comme il en a gentiment pris la mauvaise habitude cette saison, Ge/Servette a livré une première période en mode ronron. Rod, bien lancé par Pouliot à la 5e, puis Omark, sur une superbe ouverture de Hartikainen à la 14e, auraient pu ouvrir le score seul devant Boltshauser. Mais ils ne l’ont pas fait et entre deux, c’est Langnau qui a fait trembler le filet de Mayer, par Schmutz en rupture et en infériorité numérique. La réussite de l’Emmentalois sera annulée pour un léger hors-jeu suite à un «coach-challenge» genevois.

Normalement, ce genre d’avertissement sans frais réveille une équipe. Là, non. Poussifs dans un premier temps, les Aigles sont même devenus suffisants en deuxième période. Manque d’impact, trop peu d’idées sur le plan offensif et festival de mauvaises relances défensives. Sur l’une d’elles, signée LeCoultre, Rohrbach a pu glisser à Saarijärvi pour une conclusion nette et sans bavure (25e). Quelques maladresses et un vilain power-play plus tard, autrement dit à la mi-match, le public des Vernets a adressé une bordée de sifflets à ses protégés.

La deuxième pause aura permis aux joueurs de Jan Cadieux de réfléchir à tout ça. Résultat: une entame virevoltante concrétisée par deux buts de Hartikainen (42e, suite à un slalom de Vatanen) et Filppula (46e, en solo). Trop facile? Il faut croire, puisque les Genevois sont retombés dans leurs travers afin de permettre aux Bernois d’égaliser à la 55e, alors qu’ils comptaient un joueur de moins sur la glace. Faute professionnelle à l’horizon? On n’en était pas loin. Pour éviter ça, LeCoultre s’est fait pardonner en inscrivant (à 4 contre 5!) le but de la victoire à la 58e, avant que Rod ne conclue dans la cage vide.

GE Servette - Langnau 4-2 (0-0 0-1 4-1)

Ton opinion