Publié

HOCKEY SUR GLACEGE Servette: battre le champion pour jouer le titre

Les Aigles s'apprêtent à défier les Zurich Lions en demi-finale des play-off. Parviendront-ils à disputer une troisième finale après 2008 et 2010?

par
Cyrill Pasche
Les Servettiens auront-ils souvent l'occasion de se congratuler face aux Zurich Lions?

Les Servettiens auront-ils souvent l'occasion de se congratuler face aux Zurich Lions?

Keystone

L'heure de la revanche a sonné pour GE Servette. Il y a 12 mois, les Aigles étaient tombés, armes à la main, au septième match face à cette même équipe en demi-finales. En 2008, les hommes de Chris McSorley avaient laissé échapper le titre de champion de Suisse en finale face aux Zurichois après avoir pourtant mené 2-0 dans la série.

L'avantage psychologique est dans le camp zurichois, mais les Aigles ont cette année de solides arguments à faire valoir. Le retour au jeu de Kevin Romy, peut-être celui de Matthew Lombardi en cours de route, devraient permettre à GE Servette de disposer de quelques atouts offensifs supplémentaires face aux champions de Suisse en titre.

Les Genevois espéreront simplement que leur ancien joueur, le Canadien Ryan Keller, ne reviendra pas les hanter comme la saison passée (sept buts dans la série). Quant au duel à la bande entre les deux coaches nord-américains, Chris McSorley et Marc Crawford, il promet d'être explosif.

Avantage à Berne

Les play-off du CP Berne, malmené et poussé dans les cordes par le LHC en quarts de finale, sont-ils définitivement lancés? Tout porte à croire que les hommes de l'entraîneur Guy Boucher, maintenant que le poids de l'échec s'est dissipé, évolueront avec l'esprit beaucoup plus libéré face à la formation grisonne.

C'est la sixième fois depuis l'instauration des play-off que les deux formations s'affrontent sur le chemin du titre. Et, pour la première fois surtout, le CP Berne bénéficiera de l'avantage de la glace face aux Grisons.

Un avantage qui pourrait toutefois être très fragile: durant la saison régulière, les deux équipes ont réussi à remporter un match sur la patinoire de leur adversaire lors de leurs confrontations directes. Et, en quarts face à Zoug, Arno Del Curto et ses hommes ont démontré qu'ils se sentaient parfaitement à l'aise sur la route: trois de leurs quatre victoires ont été obtenues à l'extérieur.

Ton opinion