Hockey sur glace: GE Servette crucifié par les arbitres
Publié

Hockey sur glaceGE Servette crucifié par les arbitres

Les Aigles ont payé au prix fort une double pénalité très (trop) sévère. Ils ont subi une quatrième défaite consécutive.

par
Sport-Center

C’est souvent l’excuse des faibles. L’invocation de l’arbitrage pour justifier l‘injustifiable. Pour expliquer la défaite et mieux masquer ses propres limites. Autant le dire tout de suite, ce n’est pas vraiment le genre de la maison aux Vernets.

Pat Emond, n’est pas Chris McSorley. Il ne brandira pas l’incohérence des zébrés pour tenter de noyer le poisson. Son équipe a subi contre le HC Davos une 4e défaite consécutive et doit avant tout s’en prendre à elle même.

Reste que ce revers 5-6, au terme d’un match fou, a clairement été gâché par une décision aussi raide que le manche d’un balai. On résume. GE Servette est mené 4-3 après deux tiers enlevés et délicieux pour les yeux. L’horloge tourne et indique 41’29''. Arnaud Jacquemet écope de deux minutes sévères, mais pas scandaleuses. Sur l’engagement qui suit, en zone défensive genevoise, Eliot Berthon est sanctionné de deux minutes à son tour pour engagement incorrect.

C’est le «réklemente» qui le dit. Les arbitres peuvent sanctionner un joueur qui tente de faire le filou pour gagner la rondelle. Mais ils ne le font que très peu. Et surtout pas lorsque le joueur fautif appartient à l’équipe qui est déjà pénalisée. Ce manque de psychologie a clairement fait basculer le match. Deux fois fois par la crosse du Finlandais Rantakari.

Pas de quoi crier au scandale, non. Mais juste de quoi gâcher une soirée par ailleurs formidable.

A l’image de cette poussée des Aigles dans des Vernets survoltés par les réductions du score de Deniss Smirnovs et Eric Fehr (60e). De quoi juste adoucir un sentiment d’injustice légitime.

Grégoire Surdez, Genève

----------

GE Servette - Davos 5-6 (2-2 1-2 2-2)

Vernets: 6605 spectateurs.

Arbitres: MM. Tscherrig, Müller; Fuchs et Gnemmi.

Buts: 7e Tedenby (Guerra) 0-1. 13e Karrer (Bozon/ 5 c 4) 1-1. 14e Tedenby (Palushaj) 1-2. 15e Maurer (Smirnovs, Maillard) 2-2. 30e Stoop 2-3. 33e Karrer (Lecoultre, Berthon) 3-3. 36e Jung (Corvi, Tedenby) 3-4. 43e Rantakari (Palushaj/ 5 c 3) 3-5. 44e Rantakari (Corvi / 5c4) 3-6. 46e Smirnovs (Fejr, Wingels / 5 c 4) 4-6. 60e Fehr ( 6c5) 5-6.

GE Servette: Mayer; Karrer, Maurer; Jacquemet, Olsson; Mercier, Le Coultre; Völlmin; Smons; Wick, Fehr, Bozon; Wingels, Winnik, Rod; Maillard, Smirnovs, Miranda; Tanner, Berthon, Simek.

Davos: Van Pottelberghe: Rantakari, Paschoud; Du Bois, Jung; Stoop, Guerra; Kienzle; Herzog, Ambühl, Eggenberger; Wieser, Lindgren, Baumgartner; Palushaj, Corvi, Tedenby; Frehner, Aeschlimann Bader; Meyer.

Notes: GE Servette sans Tömmernes, Kast, Antonietti, Richard, Douay ni Fritsche (blessés). Davos sans Nygren, Hischier, Kessler ni Buchli (blessés). 57’49’’ Temps-mort GE Servette. GE Servette joue sans gardien de 57’49’’ à 59’00'' et de 59’37’’ à la fin du match.

Pénalités: 4x2’ contre les deux équipes.

Pour les détails du match et le résumé vidéo, cliquez ici.

Votre opinion