25.01.2019 à 07:32

Hockey sur glaceGE Servette devra jouer plus que cinq minutes

Les Genevois se sont vu offrir un point par Ambri lors d’une défaite en prolongation. Il faudra en faire plus.

von
Grégory Beaud
Genève
La déception des Genevois après la rencontre.

La déception des Genevois après la rencontre.

Eric Lafargue

Si Fabio Hofer (43’53’’) et Dominik Kubalik (44’41’’) ne s’étaient pas unis dans la maladresse, les Genevois auraient très probablement terminé la rencontre sur le faux-rythme de toute une soirée qui sentait doucement mais sûrement le sapin. Au bénéfice d’une double supériorité numérique, les hommes de Chris McSorley ont évité un camouflet et un concert de sifflet en trompant à deux reprises Daniel Manzato. Il était plus que temps.

Mais ces deux réussites ne doivent pas éclipser la réalité d’une rencontre franchement médiocre. Déjà parce que le GSHC n’a finalement gagné qu’un point après la défaite en prolongation, mais surtout parce que la manière n’y était pas, mais alors pas du tout. Cela a commencé par cinq minutes en power-play chaotiques avant de s’enchaîner par une horreur de relance de Mauro Dufner. Non contents de ne pas être bons offensivement, les Genevois n’ont même pas été solides défensivement. S’ils ont eu une chance de rester «en vie» jusqu’à cette fameuse 44e minute, les Aigles le doivent à un Gauthier Descloux brillant devant sa cage. Souvent abandonné, le gardien a été très inspiré pour éviter une lourde défaite.

Ce matin, si GE Servette se réveille au-dessus de la barre, il le doit uniquement à la défaite surprenante de FR Gottéron chez la lanterne rouge Rapperswil. Mais cette virtuelle huitième place ne tient qu’à un fil ou presque. En effet, les Genevois vont au-devant de prochaines semaines plus que tendues. Si chaque membre du vestiaire dira (à raison) ne se focaliser que sur le match de samedi à Langnau, un coup d’oeil un poil plus loin suffit à se rendre compte de la complexité de la situation. Sur les onze prochains matches, le GSHC voyagera à huit reprises avec notamment deux déplacements à Fribourg, son principal rival dans cette course aux play-off.

Autant dire que pour accrocher le bon wagon, les Genevois seraient bien inspirés de jouer un poil plus que cinq minutes par rencontre sous peine de terminer la saison en roue libre dans un tour de classement qui n’aura pas le moindre intérêt.

Genève-Servette - Ambri-Piotta 2-3 ap (0-1 0-1 2-0)

Les Vernets, 5609 spectateurs. Arbitres: MM. Hebeisen, Mollard; Progin et Pitton.

Buts: 10e Kneubuehler 0-1. 22e Hofer (Trisconi) 0-2. 46e Tömmernes (Kast/5 c 3) 1-2. 47e Skille (Rod/5 c 4) 2-2. 61e Fora (/4 c 3) 2-3.

Genève-Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Völlmin, Bezina; Vukovic, Dufner; Kast; Wick, Skille, Rod; Fritsche, Berthon, Bozon; Wingels, Richard, Winnik; Riat, Maillard, Kyparissis; Simek. Entraîneur: McSorley.

Ambri-Piotta: Manzato; Fischer, Guerra; Plastino, Dotti; Fora, Jelovac; Ngoy; Trisconi, Kostner, Bianchi; D’Agostini, Novotny, Hofer; Zwerger, Müller, Kubalik; Rohrbavh, Goi, Lauper; Kneubuehler. Entraîneur: Cereda.

Notes: Genève-Servette sans Bouma, Fransson, Mercier, Mayer, Rubin, Antonietti, Martinsson, Douay, Romy ni Almond (blessés). Ambri-Piotta sans Kienzle, Lerg, Mazzolini, Incir ni Pinana (blessés). But annulé: Genève-Servette (9e, cage déplacée). Tir sur les montants: D’Agostini (31e) et Kubalik (35e). Temps mort: Genève-Servette (45e).

Pénalités: 4 x 2’ contre Genève-Servette, 2 x 2’, 1 x 5’ (Rohrbach) + pénalité de match (Rohrbach).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!