Hockey sur glace: GE Servette doit en faire plus
Publié

Hockey sur glaceGE Servette doit en faire plus

Les Aigles ont mené avant de tomber dans la facilité et la passivité. Ils ont été punis.

par
Grégoire Surdez, Berne

Il faut immédiatement balayer l’excuse des absents. Ce n’est d’ailleurs pas le genre de la maison Emond que de parler de ceux qui ne sont pas là. Ils ont de toute façon toujours tort. Et puis, à Berne, on a aussi son lot de hockeyeurs qui traînent leur spleen en tribune, un bonnet de laine vissé sur le crâne. Perché au-dessus de son banc, Thomas Ruefenacht a souri lors que Scherwey, Pestoni puis Praplan ont offert la victoire aux Ours lors de la séance de tirs au but.

Le trublion, qui semble tellement inoffensif lorsqu’il n’est pas sur la glace, en menait nettement moins large après 40 minutes. Il avait vu ses coéquipiers plier sous les coups de boutoir de GE Servette. Concentrés, appliqués, ne laissant que très peu d’espace et d’opportunités à leur adversaire, les Aigles ont semblé sur une voie royale dans la capitale. Mais bien jouer pendant les deux tiers d’un match n’est pas gagner.

Les highlights du match Berne – GE Servette.

MySports

Alors que se profilent, au loin certes, les séries finales, Genève doit absolument réapprendre à en faire plus. Les joueurs répètent comme un mantra qu’il faut soigner les détails et jouer pendant 60 minutes. C’est dire s’ils ont la solution bien ancrée dans leurs têtes. Qu’ils passent donc de la parole aux actes. Qu’ils en fassent davantage. Qu’ils ne galvaudent pas deux fois un avantage de deux buts. Qu’ils n’offrent pas deux périodes de supériorités numériques dans le money-time.

Car lorsque cette interminable saison régulière sera enfin terminée, les conséquences de l’intermittence auront tout d’une sentence. En play-off, on ne perd qu’un point par match, certes. Mais il vaut bien plus cher que ceux égarés un peu bêtement hier du côté de Berne.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion