17.10.2020 à 09:05

Vu parGE Servette est encore trop gentil

Le péché mignon des Aigles c’est la finition. À corriger au plus vite.

par
Grégoire Surdez, Rapperswil

Il faut mettre le match contre Langnau de côté. La faiblesse de l’adversaire ne permet pas de jauger correctement le véritable niveau de GE Servette. C’est essentiellement son incapacité à conclure, à faire pâlir de jalousie Jean-Claude Dusse en personne, qui interpelle. Cette équipe qui en a mis huit jeudi soir n’a trouvé la faille qu’une seule fois sur la glace de Rapperswil. Une fois encore, les Aigles ont fait jeu de tout bois. Mais ils ont souvent pris un plaisir malin à se compliquer la tâche.

Nyffeler était en état de grâce

Pendant quarante minutes, les artistes du bout du lac ont rappelé que le hockey est un sport magnifique. Il ne leur a manqué que la finition et un brin de chance. Vraiment? Ils sont tombés sur un os qui tournait, hélas, comme une hélice dans sa cage. Melvin Nyffeler était en état de grâce. Mais cela vaut comme une excuse pour autant? Pas vraiment. Même s’il a sorti deux ou trois arrêts magiques de sa mitaine, ce sont surtout les attaquants genevois qui ont croqué un nombre incalculable de situations favorables. «Mais tire b…», hurlerait le fan excédé.

Les passes à une touche. Le jeu en première intention, c’est bien. C’est beau. Mais c’est parfois insuffisant pour bousculer un adversaire qui fait bloc. Derrière son masque, Deniss Smirnovs ne se voilait pas la face: les Aigles vont devoir aussi apprendre à inscrire des buts «moches» pour tuer les matches qu’ils dominent de la tête et des épaules.

Contre Ambri, la thèse de l’accident, encore recevable à ce stade de la saison, avait été avancée. Les deux points égarés après le coup de poignard asséné par Roman Cervenka lors de la prolongation sont plus embêtants. Ils donnent l’impression que le péché mignon des Aigles, c’est la finition.

Ce GE Servette est encore trop gentil mais il possède suffisamment de joueurs de caractère pour remettre l’équipe sur le droit chemin qui mène au but. Quitte à mettre l’aspect esthétique entre parenthèses. Personne ne leur en tiendra rigueur.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Quentin Bonvin de Sion

17.10.2020 à 12:03

Trop gentils... ou pas assez bons ? Pas pour rien qu'on vous surnomme les français du bout du lac.

Atrox

17.10.2020 à 11:51

Donc Lausanne va gagner 0-3 à Zoug mais ont été "archi-dominés " et GE je cite : "Les artistes du bout du lac "perdent contre Rappi mais ont "dominé de la tête et des épaules " . Pauvres journalistes(les artistes du fond du bureau), vous faites vraiment un travail bien difficile ! Si on ne peut même plus dire n'importe quoi sans que ça se voie, la saison va être longue !

Windmoon

17.10.2020 à 09:13

Comme je l'ai prédit hier, il y a des jour ou il vaut mieux rester au lit que de faire du hockey spécialement contre Rapperswil.