Hockey sur glace: GE Servette frise le code
Publié

Hockey sur glaceGE Servette frise le code

Vendredi soir aux Vernets, les Aigles ont attendu la 57e minute pour se libérer de leurs errements défensifs contre Rapperswil. Victoire 7-5.

par
Grégoire Surdez, Genève

GE Servette n’a pas vraiment abordé cette rencontre avec une envie débordante. Même si les Aigles ont mené par deux fois, c’est bien Rapperswil qui aurait mérité de regagner les vestiaires lors de la première pause avec un sourire encore plus franc. Après chaque but genevois, les visiteurs ont su répondre sans se démonter. Eric Fehr a ouvert les feux et c’est l’ancien grenat Jeremy Wick qui a enrhumé un Jo Mercier - peu à son avantage pour le coup - pour égaliser d’un tir du revers diablement précis. Linus Omark, à l’affût, a ensuite redonné l’avantage aux Aigles. Un peu contre le cours du jeu car ce sont bien les Lakers qui ont davantage pesé sur la partie (14 tirs à 8!). Clark a donc logiquement remis les pendules à l’heure en supériorité numérique juste avant la pause.

Un coup d’accélérateur dans le deuxième tiers

Pat Emond a trouvé le moyen de réveiller ses joueurs puisque les Aigles ont appuyé sur le champignon pour prendre le large avec une facilité assez déconcertante. La période médiane a vu les Genevois prendre trois longueurs d’avance à deux reprises. Grâce à deux nouveau buts de Linus Omark et une réussite de Jacquemet et Moy. Les Saint-Gallois ont pour leur part trouvé la faille une première fois sur une belle déviation de Rowe pour le 5-3 Trente secondes plus tard, Moy passait par là pour inscrire le 6-3 qui aurait dû tuer toute velléité adverse. Mais Clark à deux minutes de la seconde sirène a inscrit le but de l’espoir et redonné un peu de suspense à une rencontre bien décousue.

Eric Fehr délivre GE Servette

A force de jouer un peu avec le feu, GE Servette a bien failli y laisser quelques plumes. Mais le courage des Saint-gallois n' aura pas été récompensé à sa juste mesure. Luis aussi auteur d’un triplé, Clark n’a finalement fait passer qu’un gros frisson dans le camp genevois en ramenant son équipe à une longueur (59e). De quoi offrir un final haletant entre des Aigles devenus nerveux au possible et des Lakers devenus presque irrésistibles. C’est finalement Eric Fehr qui a délivré les Grenat d’un épilogue pénible en inscrivant le but de la sécurité sur un beau service de Marco Miranda.

Genève-Servette – Rapperswil 7-5 (2-2 4-2 1-1)

Les Vernets. 0 spectateurs (huis clos)

Arbitres: MM. Mollard et Di Pietro; Progin/Duarte.

Buts: 5e Fehr (Tömmernes, Omark / à 5 c 4) 1-0. 11e Wick 1-1. 13e Omark (Le Coultre, Winnik) 2-1. 20e Clark (Rowe / à 5c4) 2-2. 27e Jacquemet (Kast, Fehr) 3-2. 28e Omark (Winnik, Moy) 4-2. 30e Omark (Tömmernes / à 5c4) 5-2. 32e Rowe (Sataric) 5-3. 33e Moy (Jacquemet, Winnik) 6-3. 38e Clark (Cervenka) 6-4. Clark (Cervenka) 6-5. 57e Fehr (Miranda) 7-5.

GE Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Le Coultre; Völlmin, Mercier; Guebey; Moy, Winnik, Omark; Rod, Richard, Vermin; Miranda, Fehr, Kast; Patry, Berthon, Vouillamoz, Smirnovs.

Rapperswil; Bader; Egli, Profico; Sataric, Maier; Vukovic, Jelovac; Randegger, Dufner; Clark, Lehmann, Cervenka; Moses, Rowe, Eggenberger; Schweri, Dünner, Wick; Forrer, Wetter, Loosli.

Pénalités: 2x2’ contre les deux équipes.

Notes: GE Servette sans Maurer, Manzato, Fritsche (blessés) ni Riat surnuméraire). Rapperswil sans Payr, Nyffeler (blessés), Ness ni Lhotak (suspendus). Dés 57’43 Rapperswil sans gardien.

Votre opinion

2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Vive Bern

20.02.2021, 10:51

Lau$$$anne n'a pas frisé le code, le Lhc l'a eu dans le baba.