Publié

Hockey sur glaceGE Servette n'a pas réussi à vaincre l'Ours

Les Genevois se sont inclinés aux prolongations face à Berne (2-1 ap). Les Bernois reviennent dans la série (2-3).

Keystone

Grâce à un but de Byron Ritchie en prolongations, Berne n'est plus mené que 3-2 dans sa série de quarts de finale de play-off face à Genève-Servette. Les Genevois regretteront longtemps les occasions manquées dans le troisième tiers. Genève-Servette s'en voudra peut-être longtemps. Les Genevois ont eu la possibilité de remporter ce cinquième acte des play-off et de se qualifier pour les demi-finales, mais la malchance et la maladresse en ont décidé autrement. Au bénéfice d'une supériorité numérique de trois minutes durant la prolongation, les Aigles n'ont pas réussi à percer la défense de Marco Bührer. Alors à la 69e, Byron Ritchie s'est retrouvé devant Tobias Stephan et son puck a fini de manière assez curieuse au fond des filets.

Un premier tiers d'observation

Dans la première période, il était évident que personne ne voulait prendre de risques. A la recherche d'une deuxième victoire et pour éviter des vacances prématurées, Berne a logiquement tenté de mettre en danger l'arrière-garde servettienne. Sykora et Vermin ont dû passer en solitaire pour déjouer le verrou genevois, mais Tobias Stephan a dit non. Privés de leur capitaine Goran Bezina, les hommes de Chris McSorley donnent l'impression d'en donner chacun un peu plus pour compenser l'absence du Montheysan. Si statiques, les choses ont commencé à bouger lors du deuxième tiers. Sur une supériorité numérique, c'est le défenseur Frédéric Iglesias - à Red Ice en LNB au cours de la saison régulière - qui a débloqué la situation d'un tir de la ligne bleue (27e). Forcément étourdis par cette réussite, les Ours ont dû digérer ce petit coup derrière la tête. Mais à la 34e, Phillip Furrer est parvenu à tromper la vigilance de Tobias Stephan d'un tir peu appuyé que le gardien grenat a laissé passer entre ses jambières.

Trop d'occasions manquées

Durant la troisième période, les Genevois sont passés tout près du deuxième but. A deux reprises, les attaquants servettiens ont pu affronter Bührer en un contre un. Ryan Keller s'est tout d'abord cassé les dents à la 44e, puis Tony Salmelainen n'a pas eu plus de chance à la 52e. Et que dire de ce lancer sur la transversale d'Alex Picard à la 58e! Un Alex Picard qui a fait la connaissance du coude de Ryan Gardner à la 60e minute lors d'un cafouillage devant les buts de Stephan. Le Québécois a eu besoin de soutien pour rejoindre les vestiaires. Le Bernois, de son côté, a pu prendre sa douche avant ses coéquipiers, logiquement puni par les arbitres d'une pénalité de cinq minutes assortie d'une pénalité de match. Sans Picard, les Aigles ont perdu de leur impact physique. Peut-être cela a-t-il compté lors de ces neuf minutes supplémentaires. Aux Genevois de se ressaisir jeudi pour la sixième manche de ce duel passionnant.

Berne - GE-Servette 2-1 ap (0-0 1-1 0-0 1-0)

PostFinance-Arena. 16 517 spectateurs. Arbitres: MM. Prugger, Reiber, Kaderli, Wüst.

Buts: 27e Iglesias (Mercier, Romy/5 c 4) 0-1. 34e Furrer (Ritchie, Pascal Berger) 1-1. 69e Ritchie (Vermin, Sykora) 2-1.

Pénalités: 4 x 2' + 5' et pénalité de match (Gardner) contre Berne, 4 x 2' contre Genève-Servette. PostFinance Topscorer: Ritchie; Romy. Berne: Bührer; Kinrade, F. Randegger; Kreis, Beat Gerber; Collenberg, Furrer; Heldstab; Vermin, Ritchie, P. Berger; Bednar, Plüss, Rüthemann; P. Sykora II, Gardner, Scherwey; A. Berger, Bertschy, Neuenschwander; Loichat. GE-Servette: Stephan; Carle, Gautschi; Vukovic, G-A. Randegger; Iglesias, Mercier; Antonietti; Simek, Almond, Keller; R. Gerber, Rivera, Friedli; D. Fritsche, Romy, Picard; J. Fritsche, Walker, Salmelainen; J. Savary.

Notes: Berne sans Höhener, Jobin, Hänni, Roche ni Rubin (blessés). Genève-Servette sans Bezina (blessé), Kubina (malade), Sutter, Paul Savary, Fata ni Walsky (surnuméraires). Bednar ne réapparaît plus dès la 21e. Tirs sur les montants de Roland Gerber (26e) et Picard (58e). 65'10: Temps-mort de Genève.

Ton opinion