Hockey sur glace - GE Servette passe au petit trot
Publié

Hockey sur glace GE Servette passe au petit trot

Les Aigles se sont qualifiés pour les demi-finales en battant une nouvelle fois FR Gottéron (5-0). Cette série a tourné court (4-1).

par
Grégory Beaud
(Fribourg)

Tout le monde s’attendait à un quart de finale électrique. A une série haletante. Bref à du spectacle. Il faudra clairement repasser. Cette série entre GE Servette et FR Gottéron n’a valu que par son match No 2 remporté 3-1 par les Grenat. Le reste n’a pas été à la hauteur des attentes. La faute à des Dragons incapables de marquer face à une défense genevoise pourtant amputée de Macro Maurer et Jonathan Mercier, deux tauliers qui étaient censés manquer à Patrick Emond.

«Censés», car lors deux deux derniers matches, les filets genevois n’ont pas tremblé. En cinq matches, Gauthier Descloux et son remplaçant Daniel Manzato ont capitulé à six reprises dont deux fois lorsque le match était plié (les inutiles 2-8 et 3-8 de samedi). Quelle tristesse offensive pour les Fribourgeois orphelins de tous leurs leaders tant en attaque qu’en défense. Où étaient passés les David Desharnais, Chris DiDomenico, Ryan Guderson, Viktor Stalberg ou Killian Mottet? Aux abonnés absents.

Les highlights du match FR Gottéron – GE Servette.

MySports

Dans ces conditions, GE Servette a finalement eu le beau rôle. L’énergie économisée dans cet ersatz de quart de finale pourra être utile aux Grenat dans une demi-finale qui s’annonce, quel que soit l’adversaire, plus disputée. C’est du moins à souhaiter pour le spectacle. Pas sûr que les 50 spectateurs - on ne dira pas les 50 chanceux… - aient apprécié ce qu’ils ont vu ce mercredi dans une BCF Arena qui n’a jamais vibré, hormis lorsque le DJ s’est amusé en fin de soirée à passer des chansons sur le thème des vacances. Autant en rigoler, en effet.

Les vacances, GE Servette y pensera plus tard. Sur ce qu’ils ont montré durant ces cinq matches, les Aigles ont prouvé qu’ils pouvaient jouer un rôle dans ces séries éliminatoires. Mais une question reste tout de même ouverte. Ont-ils été à ce point forts ou Fribourg a-t-il été une victime quasi consentante? Réponse dans les prochaines semaines face à un adversaire qui n’est pas encore connu et qui pourrait même être… Rapperswil.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion