27.10.2020 à 22:11

Hockey sur glaceGE Servette reprend son vol contre Berne

Les Aigles ont réalisé un festival contre les Ours. Quadruplé d’Eric Fehr.

von
Grégoire Surdez, Genève
Eric Fehr félicité par ses coéquipiers après l’ouverture du score.

Eric Fehr félicité par ses coéquipiers après l’ouverture du score.

Keystone

Les Aigles et les Ours n’ont pas semblé être perturbés par la nouvelle jauge imposée par les autorités cantonales. Mille spectateurs, pas un de plus, avaient reçu un sésame pour assister au match contre le champion en titre. Un match particulier, comme si cela pouvait être le dernier. Avec ce virus qui fait tourner les têtes, rien n’est impossible et la saison s’inscrit de plus en plus en minuscule dans une situation sanitaire ou l’essentiel est ailleurs.

Les Ours et les Aigles ont dû faire fi de ce contexte qui devient de plus en plus compliqué à mesure que la courbe des cas de Covid 19 monte en flèche. Ce devait être une semaine à quatre matches pour les hommes de Pat Emond avant la première pause du championnat. Ce sera finalement une semaine à trois rencontres. Après le test positif de l’un de ses joueurs, c’est tout le HC Bienne qui s’est mis en quarantaine. Jeudi soir, ils naccueilleront donc pas GE Servette. Pour des Seelandais qui sont actuellement dans une très mauvaise passe sur le plan sportif, ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle.

Davantage de férocité

Les Genevois sont désormais dans un bon rythme et semblent trouver enfin les petits réglages qui ont fait défaut par intermittence en ce début de saison. Les défaites contre Ambri et Rapperswil ont réveillé les consciences et les artistes ont mis leur bleu de travail. Un peu moins de subtilité mais davantage de férocité devant le but adverse. Une volonté mise en pratique par Eric Fehr qui est allé dans la zone de vérité pour ouvrir le score de façon acrobatique en supériorité numérique. Aux assistances, Linus Omark, of course, et Daniel Winnik. De quoi offrir un court avantage aux Aigles qui su faire fructifier la pénalité majeure (sévère) infligée à Mika Henauer.

À peine revenu sur la glace après la première pause, c’est ce même Eric Fehr qui a doublé la mise, usant pour le coup de la finesse en déviant un tir de Tömmernes. Avec ce double avantage, les Aigles sont entrés en mode gestion et la rencontre a logiquement baissé d’un cran. Gauthier Descloux a effectué les quelques arrêts qu’il fallait pour ne pas relancer les Bernois. Et Damien Riat a enfoncé le clou en fin de période en signant le chef-d’œuvre de la soirée. Une passe de Linus Omark, of course, dans la course, un grand pont sur le dernier défenseur bernois et un tir dans la lucarne gauche de Tomi Karhunen. Le tout réalisé dans un espace aussi grand qu’une cabine téléphonique (un objet qui existait au 20e siècle). De quoi faire rugir de plaisir la petite chambrée présente aux Vernets.

Troisième tiers de remplissage

Les fans genevois n’auront même pas frissonné après la réduction du score d’Alain Berger. Ils auront assisté à un 3e tiers de remplissage agrémenté de quelques coups d’éclat. Comme ce troisième but personnel signé Eric Fehr après une nouvelle démonstration d’habileté collective en supériorité numérique. LAméricain, en état de grâce inscrivait même un quadruplé 40 secondes plus tard! La formation de Pat Emond semble avoir trouvé son rythme de croisière. Elle pourra le confirmer encore deux fois cette semaine devant son public. À commencer par vendredi contre le rival lémanique, un LHC qui réalise lui aussi un début de saison très prometteur.

Ge/Servette – Berne 5-3 (1-0 2-0 2-3)

Les Vernets. 1000 spectateurs (mesures Covid).

Arbitres: MM. Stricker, Stolc (Slq), Stuber et Steenstra (Can).

Buts: 12e Fehr (Omark, Winnik/ 5 c 4) 1-0. 21e (20’13) Fehr (Tömmernes) 2-0. 36e Riat (Omark) 3-0. 52e A. Gerber (J. Gerber) 3-1. 56e (Winnik, Riat / 5c4) Fehr 4-1 56e Fehr 5-1. 57e Andersson (Jeffrey, B. Gerber) 5-2. 59e Jeffrey (Scherwey) 5-3.

Ge/Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Maurer; Völlmin, Le Coultre; Patry, Fehr, Winnik; D. Riat, Vermin, Omark; Moy, Richard, Rod; A. Riat, Berthon, Smirnovs; Vouillamoz. Entraîneur: Emond.

Berne: Karhunen; Andersson, B. Gerber; Untersander, Henauer; Thiry, Zryd; Burren; Scherwey, Jeffrey, Pestoni; Praplan, Brithen, Moser; Sciaroni, Neuenschwander, Rüfenacht; Berger, Heim, J. Gerber; Bader. Entraîneur: Nachbaur.

Pénalités: 2 x 2’ contre Ge/Servette, 3 x 2’ + 1 x 5’ (Henauer) + pénalité de match (Henauer) contre Berne.

Notes: Ge/Servette sans Miranda (blessé), Kast ni Smons (surnuméraires). Berne sans Blum (blessé), Haas (malade) ni Zryd (surnuméraire).Tir sur la transversale: Winnik (28e). 58’38 à 5938, Berne sans gardien.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Pingoo

28.10.2020 à 07:30

Pourriez-vous développer le concept de fion de période au prochain numéro de cold facts svp?

Chercheur de vérité

27.10.2020 à 22:23

quel virus ? Celui de la peur, dans ce cas là, il ne faut plus vivre. On est totalement incapable de savoir la différence entre une grippe saisonnière et un virus qui supprimerait toutes les autres maladies selon les spécialistes soyons sérieux il est temps de passer à autre chose et arrêter de jour les oiseaux de mauvaises augures. La courbe monte en flèche comme les inepties des journaux. Suffit ce feuilleton ridicule, qu'on soigne correctement et cessons de mentir, sinon pourquoi les autres continents Océanie, Afrique (sauf quelques exceptions) c'est terminé ? Ah oui il ne faut pas en parler ça perturbe la populace