Hockey - GE Servette retrouve Rod et la victoire
Publié

HockeyGE Servette retrouve Rod et la victoire

Auteur d’un doublé, le capitaine a pesé de tout son poids pour relancer son équipe contre Rapperswil.

par
Grégoire Surdez
(Genève)
Noah Rod a signé un retour gagnant.

Noah Rod a signé un retour gagnant.

Eric-Lafargue

La venue de Rapperswil aux Vernets, d’ordinaire, est synonyme de soirée plutôt tranquille pour GE Servette. Il n’est pas rare que les Saint-Gallois soient choisis pour être l’adversaire rêvé lors de l’opération peluche. Mais tout ça, c’était avant. Avant cette saison qui voit les hommes de Stefan Hedlund rigoler tandis que les Aigles, eux, auraient plutôt tendance à faire la grimace.

On pouvait même dire avant ce 2e match du week-end, que les Lakers avaient clairement les faveurs de la cote. Victorieux de huit de leur dix derniers matchs, ils restaient même sur un succès très convaincant contre Zurich. Pendant ce temps-là, sans démériter, mais avec une désarmante inefficacité, Genève quittait Fribourg battu, concédant son neuvième revers lors de ses dix dernières sorties.

Il y avait donc pas mal de pression sur les épaules des Aigles qui retrouvaient leur capitaine Noah Rod, absent depuis sa blessure au genou survenue à Lausanne le 17 septembre. Un mois plus tard, un seul est revenu et tout a sembler déjà aller mieux. Noah Rod s’est tout de suite remis dans le sens du jeu, emmenant avec lui toute son équipe. Il s’est couché sur des puck, payant le prix du sacrifice, lorsque les Aigles jouaient avec deux hommes de moins. Il a surtout permis, par sa seule présence, à Pat Emond de redessiner ses lignes et de replacer Joël Vermin à l’aile du second trio. C’est le futur bernois qui a égalisé d’une volée rageuse.

Dans un scénario de rêve pour les Genevois, c’est ensuite ce même Noah Rod qui a inscrit en tout début de troisième période le but victorieux. En mettant un de ces fameux puck au but, dévié par un défenseur de Rapperswil, Ce 2-1 peu esthétique a fait le bonheur des Aigles qui renouent enfin avec la victoire à trois points. Un événement assuré par Josh Jooris en supériorité numérique 54e) qu’ils attendaient depuis un mois.Une éternité qui a coïncidé avec la blessure d’un certain Noah Rod qui a plié l’affaire dans le but vide. Comme au temps au Rapperswil était une victime toute désignée.

GE Servette - Rapperswil 4-1 (0-1 1-0 3-0)

Les Vernets. 4752 spectateurs.

Arbitres: MM. Tscherrig, Mollard, Fuchs, Burgy.

Buts: 14e Wetter (Dünner / à 4c5!) 0-1. 34e Vermin 1-1. 41e Rod (Vatanen) 2-1. 54e Jooris (Filppula, Tömmernes / à 5c4) 3-1., 60e Rod (à 5c6 dans le but vide) 4-1.

GE Servette: Descloux: Vatanen, Tömmernes; Karrer, Maurer; Le Coultre, Jacquemet; Smons; Rod, Filppula, Winnik; Moy, Jooris, Vermin; Riat, Berthon, Cavalleri Völlmin, Smirnovs; Patry. Entraîneur: Pat Emond.

Rapperswil: Nyffeler; Baragano, Djuse; Vouardoux, Profico; Jelovac, Maier; Aebischer, Sataric; Zangger, Albrecht; Brüschweiler; Eggenberger, Rowe, Cervenka; Wick, Dünner, Neukom; Wetter, Mitchell, Forrer. Entraîneur: Stefan Hedlund.

Pénalités: 5x2’ contre GE Servette. 5x2’ contre Rapperswil.

Notes: GE Servette sans Pouliot, Richard, Mercier, Antonietti, Chanton, Vouillamoz (blessés) ni Miranda (malade). 58e temps-mort Rapperswil. De 57’20 à 59’05 Rapperswil joue sans gardien.

Votre opinion