Publié

Etats-UnisGeneral Motors double son bénéfice au 3e trimestre

Le groupe américain a profité de solides ventes de voitures en Amérique du Nord et en Chine.

SUV et camionnettes à plateau ont dopé la performance de General Motors aux Etats-Unis.

SUV et camionnettes à plateau ont dopé la performance de General Motors aux Etats-Unis.

Keystone

General Motors a annoncé mardi un bénéfice net plus que doublé au troisième trimestre, à 2,77 milliards de dollars (2,73 milliards de francs). Le groupe américain a profité de solides ventes de voitures en Amérique du Nord et en Chine, ses deux premiers marchés.

Le chiffre d'affaires a pour sa part bondi de 10,3% à 42,8 milliards de dollars, soit mieux que les 39,29 milliards escomptés en moyenne par les marchés. Le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, est ressorti à 1,72 dollar, contre 1,45 dollar anticipé.

Ce «troisième trimestre record, dopé par une performance solide aux Etats-Unis et en Chine, reflète notre détermination à tenir nos engagements (de dégager de gros bénéfices en 2016) pris en début d'année», a commenté la directrice générale de la firme, Mary Barra, citée dans le communiqué.

Pertes en Europe

Au total, le premier constructeur automobile américain a vendu 2,4 millions de véhicules sur le trimestre, en hausse de 3,8% sur un an en dépit d'un ralentissement de la croissance mondiale.

Cette hausse des ventes s'est traduite par un bénéfice opérationnel de 3,5 millions de dollars en Amérique du Nord, marché tiré par une forte demande pour les SUV (4X4 de loisirs) et les camionnettes à plateau aux fortes marges sur fond de faibles taux d'intérêt et de bas prix de l'essence à la pompe. D'ailleurs, GM y a enregistré une marge opérationnelle de 11,2%, assez rare dans la production de voitures en série.

A «l'international», qui comprend la Chine, premier marché de GM, le bénéfice d'exploitation est resté stable à 300 millions de dollars. A l'inverse, le propriétaire des marques Chevrolet et Cadillac a enregistré des pertes en Europe et en Amérique latine, deux régions où il a néanmoins amélioré ses volumes de ventes.

La perte a ainsi été réduite de moitié sur un an, à 100 millions de dollars sur le Vieux-Continent. Idem en Amérique latine (-100 millions de dollars).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!