Publié

CoronavirusGenève: des tentes provisoires pour les défunts

Face à l’afflux de morts, Carouge a installé des chambres funéraires dans un entrepôt.

par
R.M.
Les chambres funéraires temporaires ont été installées dans un entrepôt. (Image d’illustration)

Les chambres funéraires temporaires ont été installées dans un entrepôt. (Image d’illustration)

iStock

«Personne n’avait imaginé qu’un jour on en arriverait là. Ni les autorités ni les pompes funèbres», écrit la «Tribune de Genève». Pour faire face à l’afflux des décès liés à l’épidémie de coronavirus, la commune de Carouge a créé des chambres funéraires dans un entrepôt.

Ce dispositif provisoire a été installé suite à une demande des Pompes funèbres générales. Il s’agit de quatorze tentes blanches rendues aussi accueillantes que possible, relate le quotidien genevois, avec des tapis bleus et de petits arbres en pot.

Avec la hausse des décès liée à l’épidémie, certaines familles ont dû attendre plus de dix jours avant de pouvoir dire adieu à leur proche, sans aucune possibilité de voir le corps du défunt ni que des soins appropriés ne soient administrés. Ces chambres funéraires provisoires permettent de raccourcir ce délai qui peut être difficile à vivre dans le contexte déjà douloureux d’un deuil.

«Situation exceptionnelle»

«C’est une situation exceptionnelle à laquelle nous répondons de manière exceptionnelle», commente dans la «Tribune de Genève» Anne Hiltpold, conseillère administrative carougeoise en charge des Affaires sociales.

Selon la directrice des Pompes funèbres générales Sophie Bedoian, les premières familles venues dans cet espace temporaire semblaient satisfaites. «Au départ, elles ont trouvé un peu étrange, puis en partant, elles étaient reconnaissantes d’avoir pu se recueillir dans l’intimité», raconte-t-elle.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
15 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Sonia

26.11.2020 à 13:14

Bravo, rien de tel pour maintenir un bon niveau de climat anxiogène ! Les gens commençaient à se relâcher, pas bien...non bravo, rien de tel que de montrer des cercueils... Quand allez-vous nous donner de vraies infos ? Par exemple, comme l’AGEFI qui a publié des chiffres : il n’y a pas de surmortalité en Suisse pour l’année 2020, il y a même une sous mortalité par rapport aux autres années !

Julie

26.11.2020 à 12:28

Alors là je dis bravo : vous frappez fort ! Rien de tel que de montrer des cercueils pour maintenir le bon niveau de climat anxiogène... Les médias Fakes News ne savent plus quoi inventer : les gens se relâchaient, pas bien... Faut leur montrer des cercueils maintenant, les malades aux soins intensifs (qui n’étaient pas tous Covid cela m’a été confirmé) c’était plus suffisant... N’importe quoi ! On sait maintenant que la Suisse est en sous mortalité pour l’année 2020 ! Ce sont les chiffres de l’AGEFI : il y a eu moins de morts cette année que les autres années. Les gens sont angoissés, déprimés et, s’il y a des morts en ce moment, c’est à cause des nombreux suicides. Vous devrez rendre compte de votre complicité à ce désastre !

terreur au boulot

25.11.2020 à 11:53

Que d infos déprimantes c est voulu en Romandie et en Suisse on fait tout pour vous détruire moralement ou psychologiquement les sectes sont partout et s y vous n y adhérez pas ils vous détruisent NE GE VD ils pullulent