30.08.2017 à 17:18

Corée du NordGenève est «à portée» de missiles nord-coréens

Lors d'une conférence de l'ONU, un membre de l'armée américaine a mis en garde contre la menace que représente Pyongyang.

1 / 150
Les Etats-Unis et la Corée du Sud vont reporter leurs manoeuvres aériennes conjointes pour favoriser le dialogue avec la Corée du Nord. (Dimanche 17 novembre 2019)

Les Etats-Unis et la Corée du Sud vont reporter leurs manoeuvres aériennes conjointes pour favoriser le dialogue avec la Corée du Nord. (Dimanche 17 novembre 2019)

Keystone
La Corée du Nord a testé mercredi un «nouveau type» de missile balistique, tiré à partir d'un sous-marin, au lendemain de l'annonce par Pyongyang de discussions de travail samedi sur le nucléaire avec Washington. (2 octobre 2019)

La Corée du Nord a testé mercredi un «nouveau type» de missile balistique, tiré à partir d'un sous-marin, au lendemain de l'annonce par Pyongyang de discussions de travail samedi sur le nucléaire avec Washington. (2 octobre 2019)

AFP
Washington s'est déclaré prêt à discuter avec Pyongyang. (Mercredi 21 août 2019)

Washington s'est déclaré prêt à discuter avec Pyongyang. (Mercredi 21 août 2019)

Keystone

«Même ici à Genève. Nous sommes tous à portée» des missiles nord-coréens: un collaborateur du comité des chefs d'état-major interarmes de l'armée américaine a mis en garde mercredi devant la Conférence du désarmement contre une menace qui peut cibler «le monde entier».

Appelant à une action multilatérale, le capitaine Murzban Morris a cité une longue liste des cibles à portée de Pyongyang, de Tokyo à Sydney en passant par Moscou avant d'achever son intervention par la ville genevoise.

1000 missiles balistiques

La Corée du Nord dispose d'«environ 1000» missiles balistiques, selon son voisin du sud.

Ces engins ont une portée variable, a indiqué mercredi à Genève un membre du ministère de la défense.

Pyongyang constitue «la menace la plus importante» pour la sécurité dans le monde, a indiqué ce responsable devant la Conférence du désarmement de l'ONU, au lendemain du tir d'un missile balistique au-dessus du Japon. «La menace nucléaire et des missiles nord-coréens n'est pas seulement une menace pour nous mais pour vos citoyens qui se trouvent près de la Péninsule coréenne», a-t-il également ajouté.

Mardi, le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné «fermement» et de manière unanime le tir par la Corée du Nord d'un missile balistique.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!