23.02.2012 à 08:39

DélinquanceGenève et ses voyous sans pays

Dans le canton, près de 400 Maghrébins sans papiers sont régulièrement arrêtés par la police. Et ils ne sont pas refoulables.

par
Valérie Duby
Laurent Guiraud

L’agression de la femme de 79?ans à son domicile de Chêne-Bourg dimanche soir, dans le canton de Genève, a suscité la colère dans toute la Suisse romande. La victime, retrouvée ligotée dans sa baignoire, de l’ouate dans la bouche, les deux yeux au beurre noir et portant des traces de coups sur tout le corps, se trouve toujours à l’Hôpital cantonal. L’arrestation des deux agresseurs – des ressortissants d’Afrique du Nord selon le Ministère public genevois – a braqué les projecteurs sur un noyau de près de 400?personnes qui empoisonnent la vie des Genevois, commettant des délits allant du vol de sac à main à l’agression et au brigandage en passant par le deal. Le phénomène n’est pas nouveau à Genève, pays de cocagne pour les malfrats. Mais il est en augmentation. Face à ces délinquants sans papiers, que faire? Réponses.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!