Hockey sur glace - Genève étrille Fribourg et s’envole en demi-finales
Actualisé

Hockey sur glaceGenève étrille Fribourg et s’envole en demi-finales

Les Genevois ont mis la main sur l’acte V en inscrivant cinq buts contre des Dragons muets.

par
Grégoire Surdez

Genève Servette n’a pas fait dans le détail en atomisant Fribourg lors de l’acte V des quarts de finale des play-off. Victorieux 5-0, les hommes de Pat Emond filent en demi-finales et perpétuent la tradition qui veut que lorsque le Dragon défie l’Aigle en play-off, il repart la queue entre les jambes. Pour la quatrième fois, Genève élimine son rival romand.

Dos au mur, les Dragons ne sont jamais vraiment rentrés dans le match avec la hargne attendue. Et globalement le premier tiers-temps a été largement dominé par un GE Servette qui a commencé cet acte V avec la même envie qu’il avait conclu le dernier match aux Vernets. Noah Rod a ouvert le score à la 3e minute après un joli travail préparatoire de Joël Vermin. L’envoi du capitaine n’a été que freiné par Reto Berra, pas tout blanc sur ce coup-là. Par la suite, Fribourg s’est ménagé quelques situations chaudes mais sans jamais vraiment mettre en grand danger Daniel Manzato qui a passé une première période plutôt tranquille. Il a vu de loin ses coéquipiers installer par moments des véritables jeu de puissance à cinq contre cinq.

Malgré cette domination, GE Servette devait se méfier de son adversaire lors d’un deuxième tiers qui n’a jamais souri aux Aigles lors de cette série. Hormis lors de l’acte III, les hommes de Pat Emond ont systématiquement été malmenés. Sans trop de mal à chaque fois par la grâce des performances de Gauthier Descloux puis Daniel Manzato, impeccable lundi soir lors de son entrée en jeu après la blessure de son coéquipier. Le Broyard a une fois encore sorti le grand jeu. Impressionnant de calme, il a tenu son équipe dans le match lorsque Fribourg, bien entendu, a poussé durant tout ce tiers médian.

Winnik tue le suspense

Mais cette fois, GE Servette ne s’est pas contenté de faire le dos rond, il a continué à se procurer plusieurs occasions en contre. À la 10e minute l’envoi de Linus Omark avait le poids du 2-0. La rondelle a choisi le métal pour un mariage heureux si l’on a le cœur qui bat pour les Dragons. Un organe qui a souffert à 9 secondes de la fin de la période. Sur un énième mouvement de rupture, Tanner Richard, Linus Omark ont uni leurs talents pour offrir sur un plateau le puck du 2-0 à Mathieu Vouillamoz. Un but, le premier en play-off dans la carrière du jeune Valaisan qui a fait très mal aux Fribourgeois.

Avec encore 20 minutes à jouer, peut-être les dernières de la saison pour les hommes de Christian Dubé, les Dragons devaient tout donner. Mais visiblement le coup reçu sur la cafetière juste avant le deuxième thé a éteint toute forme de rébellion. Dépassé par les Aigles, Fribourg a multiplié les fautes et offert le 3-0 à Daniel Winnik à 5 contre 3. Avec cette réussite, le N°26 rejoint ses copains étrangers au rayon des buteurs lors de ce quart de finale. Et la comparaison avec le quatuor de mercenaire de la BCF Arena est cruelle. Ryan Gunderson, David Desharnais, Viktor Stalberg et Chris DiDomenico ont réussi un exploit historique en restant muet pendant les cinq matches de ce quart de finale qui n’a pas été aussi serré qu’attendu par de nombreux observateurs. À l’image de cet acte V qui ‘est conclu sur un sec et sonnant 5-0 avec deux buts supplémentaires inscrits par Vopuillamoz et Vermin.

Fribourg Gottéron - Genève-Servette 0-5 (0-1 0-1 0-3)

BCF Arena, 50 spectateurs (guichets fermés).

Arbitres: MM. Piechaczek, Fluri; Schlegel et Burgy.

Buts: 3e Rod (Vermin) 0-1. 40e (39’51’’) Vouillamoz (Omark, Richard) 0-2. 50e Winnik (Tömmernes, Fehr/5c3) 0-3. 54e Vermin (Rod, Richard) 0-4. 55e Vouillamoz (Winnik Omark) 0-5.

Fribourg Gottéron: Berra; Gunderson, Chavaillaz; Sutter, Furrer; Kamerzin, Jecker; Abplanalp; Sprunger, Marchon, Jörg; Stalberg, Desharnais, Mottet; Herren, Schmid, DiDomenico; Jobin, Bougro, Schaller. Entraîneur: Dubé.

Genève-Servette: Manzato; Jacqumet, Tömmernes; Karrer, Le Coultre; Völlmin, Guebey; Smons. Vermin, Richard, Rod; Vouillamoz, Winnik, Omark; Moy, Fehr, Miranda; A.Montandon, Kast, Berthon, Patry. Entraîneur: Emond.

Notes: Fribourg Gottéron sans Bykov (raisons personnelles), Brodin, Rossi (blessés), Aebischer (Swiss League) ni Walser (suspendu). Genève-Servette sans Mercier, Descloux, Maurer (blessés), Smirnovs, M.Montandon, A.Riat, Asselin ni Fritsche (surnuméraires). Tir sur le poteau: Omark (30e).

Pénalités: 6 x 2’ contre Fribourg Gottéron; 4 x 2’ contre Genève-Servette.

Votre opinion