23.10.2020 à 18:02

CoronavirusGenève interdit les rassemblements de plus de cinq personnes

Le Conseil d’État genevois a annoncé ce vendredi un renforcement de ses mesures de sécurité sanitaire face à l’accélération de la pandémie. Outre l’interdiction des regroupements de plus de cinq personnes, les bars et restaurants fermeront à 23h00.

Les regroupements de plus de cinq personnes seront interdits dans l’espace public à Genève dès dimanche à minuit.

Les regroupements de plus de cinq personnes seront interdits dans l’espace public à Genève dès dimanche à minuit.

KEYSTONE

Comme d’autres cantons, Genève a annoncé vendredi le renforcement de ses mesures sanitaires afin de freiner la propagation du Covid-19. Les regroupements de plus de 5 personnes sont interdits dans l’espace public. La jauge pour les rassemblements privés est également abaissée à 5 personnes maximum.

Par manifestations privées, le Conseil d’État genevois entend par exemple les réunions de famille, les baptêmes, les mariages. Pas question cependant de mettre un policier derrière chaque citoyen. «Nous faisons appel à la responsabilité individuelle», a souligné la présidente du gouvernement Anne Emery-Torracinta devant les médias.

Genève a aussi décidé une fermeture des bars et des restaurants à 23h00. Souvent, avec l’alcool, le temps passant, la discipline s’effrite, a rappelé le conseiller d’État Mauro Poggia. Dans les cafés et les bars, les clients devront consommer assis, sans bouger de leur place. Les tablées sont limitées à 5 personnes aussi.

Concernant les activités sportives, l’exécutif a décidé d’interdire jusqu’à fin novembre la pratique des sports collectifs et de contact amateurs. Les rencontres professionnelles, comme en football ou en hockey, demeurent permises, mais le nombre de spectateurs est réduit à 1000 par rencontre.

Cinémas et théâtres restent ouverts

La même limite vaut pour le monde de la culture. Théâtres et cinéma pourront continuer à accueillir du public en mettant en place un plan de prévention et des règles sanitaires strictes. «Nous tenons à ce que la vie sociale et culturelle puisse se poursuivre», a noté le conseiller d’État Thierry Apothéloz.

Le port du masque, pour sa part, est étendu aux marchés et aux foires. Il est aussi obligatoire en voiture si dans le véhicule se trouvent deux personnes ou plus ne vivant pas en foyer commun. La présidente du Conseil d’État n’a pas exclu des mesures plus contraignantes à l’avenir. Tout dépendra de l’évolution épidémique.

Les dispositions prises par le gouvernement genevois vendredi entreront en vigueur dans la nuit de dimanche à lundi, à minuit. Elles seront effectives jusqu’au 30 novembre. Le message adressé à la population est: «Restez chez vous le plus possible et limitez vos sorties au minimum», a relevé Anne Emery-Torracinta.

Pas de mesures uniformes

Mauro Poggia a trouvé par ailleurs regrettable que les cantons romands n’aient pas pu adopter des mesures uniformes et que la Confédération n’ait pas édicté un socle de règles. Dans le canton de Vaud, bars et restaurants ferment ainsi à minuit, en Valais et dans le Jura, la dernière heure sonne à 22h00, à 23h00 à Neuchâtel et à Fribourg.

En France voisine, la vis est également serrée en Haute-Savoie et dans l’Ain. Le couvre-feu dans ces départements est fixé de 21h00 à 06h00 du matin. Cette mesure entre en vigueur samedi.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!