07.08.2020 à 04:30

SuisseGenève internationale renforcée par la crise du Covid-19

La pandémie a poussé les organisations à dialoguer de façon virtuelle et ce format «a un énorme potentiel» à Genève, selon Valentin Zellweger.

Le chef de la mission suisse auprès des Nations Unies Valentin Zellweger, 21 février 2019 à Genève. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Le chef de la mission suisse auprès des Nations Unies Valentin Zellweger, 21 février 2019 à Genève. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

KEYSTONE

La crise du coronavirus a renforcé la Genève internationale, estime le chef de la mission suisse auprès des Nations Unies, Valentin Zellweger. Elle a aussi montré que «pour le moment, il n’y a pas d’alternative à l’OMS».

La pandémie a forcé les organisations des Nations Unies à dialoguer de façon virtuelle et à organiser des réunions hybrides (présentielles/virtuelles), explique Valentin Zellweger dans une interview publiée vendredi dans «Le Temps». Il ajoute que ce format, qui permet d’être plus inclusif et sera renforcé par le changement climatique, «a un énorme potentiel» à Genève. Le travail des organisations internationales et des missions qui s’y trouvent va être renforcé, prédit le diplomate qui s’apprête à quitter le bout du lac pour Nairobi.

Au-delà de la Genève internationale, c’est «le multilatéralisme au sens large [qui] a fait un retour remarqué» avec le Covid-19, avance le Bâlois. Et d’ajouter: «par rapport à il y a dix ans, le multilatéralisme large a plus de légitimité, un savoir-faire inégalé et une crédibilité accrue dans un monde qui se politise toujours plus».

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!