Hockey sur glace - Genève laisse Fribourg à court d’idées
Publié

Hockey sur glaceGenève laisse Fribourg à court d’idées

Les Dragons ont été muets à Genève (4-0) lors de l’acte IV des quarts de finale des play-off. Christian Dubé a-t-il des solutions à proposer?

par
Grégory Beaud

Lors des trois derniers matches, FR Gottéron a patiné plus de 20 minutes avec un homme de plus sur la glace. Le butin? Un but. Le 3-8 lorsque le match était plié depuis une éternité, samedi à Fribourg. Parfois, il ne faut pas faire de grandes phrases et réfléchir plus loin que la froide réalité des chiffres. GE Servette a trouvé la solution face à la ligne de parade adverse. Les DiDomenico, Sprunger, Mottet, Gunderson et Desharnais ne trouvent aucune ligne de passe. Les joueurs sont sans cesse harcelés par les Arnaud Jacquemet (quelle débauche d’énergie), Simon Le Coultre ou Roger Karrer. Sans le moindre centimètre carré de glace, les Dragons manquent tout simplement de temps pour exécuter leur jeu et décaler Killian Mottet sur la gauche du gardien.

Retrouvez le compte-rendu de ce match en cliquant ici et dans la vidéo ci-dessous.

Tout au long de la saison, les Dragons ont été tributaires de leur power-play. Et il n’y a pas de honte à cela. Problème? Lorsque l’arme fatale est inefficace, quelles sont les autres moyens pour se sortir de la gonfle? Les deux derniers matches ont finalement donné une réponse assez claire: il ne semble pas y en avoir. Du moins rien qui crève les yeux. Certes, FR Gottéron a tiré près de quarante fois aux buts. Mais combien de chances réelles de marquer? Le «remaniement ministériel» imposé par la suspension de Samuel Walser n’a pas porté ses fruits. Bref, c’est comme si les hommes de Christian Dubé séchaient face au plan de match proposé par Patrick Emond depuis l’Acte II.

Y croient-ils encore?

En l’état, il manque une vitesse à ce FR Gottéron pour gêner la défense des Grenat. Viktor Stalberg n’a pas le même mordant qu’avant sa récente blessure, tandis que Julien Sprunger n’est, une fois n'est pas coutume, pas la réponse à toutes les questions que se posent les Fribourgeois. Et, du coup, quelle sera la réponse? Menés 1-3 dans cette série, les pensionnaires de la BCF Arena vont désormais devoir gagner trois matches de suite là où ils ont perdu les trois derniers. Sur ce qu’ils ont montré récemment et notamment samedi et lundi, il faudrait vraiment avoir du Gruyère qui coule dans les veines pour y croire encore.

Ce d’autant plus que GE Servette n’a pas livré un match sensationnel pour s’imposer 4-0 ce lundi soir. Les Aigles ont rapidement pris l’avantage en power-play - tiens, tiens… - et ont ensuite attendu de voir quelle réaction allaient pouvoir montrer les Fribourgeois. Et ils attendent finalement toujours. La seule ombre au tableau vient peut-être de la santé de Gauthier Descloux. Le gardien genevois a dû quitter ses coéquipiers après sept minutes de jeu, visiblement pour une blessure aux adducteurs. Remplacé (plutôt bien d’ailleurs) par Daniel Manzato, le No 34 des Vernets pourra-t-il être de retour devant le filet mercredi pour l’acte V de cette série qui n’est finalement pas aussi serrée qu’elle ne s’annonçait. Aux Fribourgeois de réagir. S’ils le peuvent.

Votre opinion