Hockey: Genève s'en sort sur le tard

Publié

HockeyGenève s'en sort sur le tard

Longtemps menés au score, les Aigles se sont finalement imposés 3-2 après prolongation contre Davos.

par
Grégory Beaud
Genève
Tommy Wingels bute sur le gardien grison.

Tommy Wingels bute sur le gardien grison.

Keystone

Alors que Genève a rapidement profité d'une supériorité numérique, ce sont les visiteurs qui ont ouvert la marque. Au moment où le joueur puni revenait sur la glace, l'éternel Andres Amühel a pu se présenter seul face à Robert Mayer. Sans trembler, l'ailier a ouvert la marque dès la 3e minute. Au cours de la première période, ce sont les Genevois qui se sont créé les meilleures occasions. Floran Douay (6e) ou Eric Fehr (20e) sont passés à un souffle de l'égalisation mais ont manqué de lucidité au moment du dernier geste.

Durant un second tiers équilibré, Genève-Servette a manqué le coche durant quatre minutes en supériorité numérique peu après la mi-match. Après le retour du second davosien puni, les Aigles se sont créé leur meilleure occasion puisque Simon Le Coultre a touché le poteau de Joren van Pottelberghe sur un tir puissant de la ligne bleue (39e).

Les Genevois ont pu égaliser dès l'entame de l'ultime reprise. Sur un contre supersonique, Daniel Winnik a parfaitement servi Marco Miranda. L'ailier zurichois a été d'un sang froid parfait (1-1, 43e). Déjà buteur avant la pause à Rapperswil, le No 85 en a profité pour inscrire son quatrième but de la saison.

Davos est passé tout proche de reprendre l'avantage à la 46e minute. Les Rhétiques ont bénéficié de deux minutes pleines à 5 contre 43. Malgré une grosse pression, ils ne sont pas parvenus à tromper un Robert Mayer impeccable. Le futur davosien a été encore plus impressionnant dans la foulée. Alors que Thierry Bader était seul à quelques mètres de sa cage, il a réalisé un arrêt très propre de la mitaine pour maintenir l'égalité (49e).

Trois minutes plus tard, ce dernier n'a rien pu faire sur un rebond parfaitement exploité par l'inévitable Perttu Lindgren (53e, 1-2). Alors que Genève évoluait avec un homme de plus sur la glace, Noah Rod a égalisé sur une offrande de Tanner Richard (60e, 2-2). Lors de la prolongation, c'est Tommy Wingels qui a offert le point supplémentaire aux Genevois.

Grégory Beaud, Genève

Genève-Servette - Davos 3-2 ap (0-1 0-0 2-1)

Les Vernets, 5815 spectateurs. Arbitres: MM. Stricker, Hugenbühler; Dreyfus et Progin.

Buts: 3e Ambuehl 0-1. 43e Miranda (Winnik) 1-1. 53e Lindgren (Du Bois) 1-2. 60e Rod (Richard, Jacquemet/6 c 5) 2-2. 64e Wingels (Tömmernes) 3-2.

Genève-Servette: Mayer; Jacquemet, Tömmernes; Völlmin, Maurer; Mercier, Le Coultre; Wingels, Richard, Rod; Miranda, Fehr, Winnik; Riat, Smirnovs, Maillard; Tanner, Kast, Douay; Aeby, Molinari. Entraîneur: Emond.

Davos: Van Pottelberghe; Rantakari, Jung; Du Bois, Barandun; Kienzle, Stoop; Heinen; Ambuehl, Lindgren, Palushaj; Hischier, Corvi, Tedenby; Herzog, Aeschlimann, Egli; Meyer, Bader, Kessler; Frehner. Entraîneur: Wohlwend.

Notes: Genève-Servette sans Charlin, Vouillamoz, Cajka, Patry (équipe nationale), Wick, Smons, Fritsche, Berthon (blessés), Karrer (malade) ni Bozon (suspendu). Davos sans Baumgartner (repos), Guerra, D.Wieser, M.Wieser, Paschoud (blessés), Eggenberger (surnuméraire) ni Nygren (étranger surnuméraire). Tir sur les montants: Rod (15e) et Le Coultre (39e). Temps mort: Davos (54e). Genève-Servette sans gardien de 57'55 à

Pénalités: 5 x 2' contre Genève-Servette; 4 x 2' contre Davos.

Ton opinion