Hockey sur glace – Genève-Servette ne brille pas, mais gagne
Publié

Hockey sur glaceGenève-Servette ne brille pas, mais gagne

Les Aigles ont souffert pour battre (4-3) Ambri vendredi soir aux Vernets au terme d’un match de reprise qui portait bien son nom.

par
Chris Geiger
(Genève)
Vermin menace Ciaccio et la défense tessinoise.

Vermin menace Ciaccio et la défense tessinoise.

Eric Lafargue

Les trois points et puis c’est tout. Pour son retour à la compétition, Genève-Servette s’est laborieusement imposé (4-3) face à Ambri vendredi soir aux Vernets. Quinze jours après un probant succès sur la glace de Zoug (1-5), les Aigles ont longtemps balbutié leur hockey face à des Léventins en manque de rythme – dernière sortie le 11 décembre – et de résultats – trois succès lors des 14 derniers matches désormais.

Tout avait pourtant bien débuté pour les hommes de Jan Cadieux, eux qui n’ont mis que 49 secondes pour prendre les commandes d’une partie qui n’a jamais vraiment décollé. Après un bon travail préparatoire de Vermin autour de la cage tessinoise, Richard, seul dans le slot, a trouvé la lucarne d’un Ciaccio abandonné par sa défense.

Mais une pénalité largement évitable de Le Coultre (3e) et des erreurs individuelles à la pelle ont relancé des Tessinois pourtant loin d’être transcendants. À commencer par un Vatanen catastrophique et fautif sur les deux premières réussites adverses.

Égalisation en deux minutes

Le défenseur finlandais a d’abord trop tergiversé en zone défensive, entraînant l’égalisation de McMillan (4e). Puis l’arrière de 30 ans s’est troué le long de la bande, offrant un surnombre aux Biancoblu. Opportuniste, Pestoni ne s’est pas fait prier pour donner l’avantage aux siens (7e). Fébriles comme rarement dans leur zone défensive, les Grenat ont encaissé une troisième réussite signée Isacco Dotti (14e).

Si les Aigles ont eu le mérite de ne pas couler, ils ont surtout eu la chance de tomber sur un adversaire tout aussi fragile dans les deux zones de vérité. Winnik en a profité pour relancer Genève-Servette (35e), avant que Tömmernes n’offre l’égalisation à Jooris (37e) au terme d’un solo dont il a le secret. L’unique lueur de la soirée.

La décision est finalement tombée au milieu de l’ultime période, lorsque Moy a pu dévier une frappe de la ligne bleue de Le Coultre (53e). Une réussite importantissime dans la course aux séries finales, les Aigles reléguant leur adversaire du soir – qui compte deux matches de plusà cinq unités. Ils devront toutefois montrer un tout autre visage samedi soir (19h45) à Lausanne s’ils entendent remporter un derby lémanique crucial.

Genève-Servette - Ambri 4-3 (1-3 2-0 1-0)

Les Vernets. 3592spectateurs. Arbitres: Piechaczek , Dipietro; Obwegeser , Meusy.

Buts: 1e Richard (Vermin) 1-0, 4e McMillan (Fora, Heim / 5c4) 1-1, 7e Pestoni (Regin, Zwerger) 1-2, 14e I. Dotti (Bürgler) 1-3, 35e Winnik (Tömmernes, Filppula / 5c4) 2-3, 37e Jooris (Tömmernes, Winnik) 3-3, 53e Moy (Le Coultre) 4-3.

Ge/Servette: Nyffeler; Völlmin, Tömmernes; Vatanen, Maurer; Le Coultre, Smons; Mercier; Jooris, Filppula, Winnik; Smirnovs, Richard, Vermin; Moy, Pouliot, Miranda; Antonietti, Berthon, Vouillamoz; Riat. Entraîneur: Jan Cadieux.

Ambri: Ciaccio; Fora, I. Dotti; Hietanen, Burren; Fohrler, Z. Dotti; Fischer; Pestoni, Regin, Zwerger; Bürgler, Heim, Kneubühler; D’Agostini, Kostner, McMillan; Incir, Grassi, Bianchi; Trisconi. Entraîneur: Luca Cereda.

Notes: Ge/Servette sans Descloux, Charlin, Rod, Patry, Tanner (blessés), Karrer, Jaquemet (protocole Covid-19), Chanton, Cavalleri (surnuméraires), Na. Sejejs ni Ni. Sejejs (équipes fermes). Ambri sans Conz (malade), Dal Pian, Hächler, Cajka, ni Neuenschwander (surnuméraires).

Pénalités: 2x2’ contre Ge/Servette, 3x2’ contre Ambri.

Votre opinion