Hockey sur glace: Genève-Servette plus réaliste que Gottéron
Publié

Hockey sur glaceGenève-Servette plus réaliste que Gottéron

Aux Vernets, les Grenat ont réduit au silence leur adversaire du soir dans le derby romand (3-0).

par
Christian Maillard
(Genève)
Gauthier Descloux (au centre) a livré un grand match face aux attaquants fribourgeois.

Gauthier Descloux (au centre) a livré un grand match face aux attaquants fribourgeois.

Bastien Gallay/Freshfocus

Entre un Genève-Servette privé dHenrik Tömmernes et un Fribourg-Gottéron qui enregistrait le retour de Viktor Stalberg, ce derby sentait un peu le roussi pour les Genevois. Les Aigles avaient fait appel à Guillaume Asselin, prêté par le HC Sierre, alors que Daniel Winnik, absent à Berne mardi, était très incertain, ou, croyait-on, diminué.

Rod ouvre le score

Les Dragons, qui connaissaient les soucis des Grenat, ont cherché d’emblée à profiter de l’absence du Suédois en défense pour tenter de prendre les devants. Les visiteurs ont pourtant fait preuve d’une sorte de retenue, comme s’ils évoluaient avec le frein à main. Malgré trois possibilités en supériorité numérique, ils n’ont pas su exploiter, lors du premier tiers, leur légère domination.

Au contraire, ce sont au contraire les Grenat, via leur capitaine Noah Rod, qui ont ouvert le score après quatorze minutes, concrétisant une bonne période sans pousser le moteur. Ce début de derby était décevant, la faute surtout à un visiteur qui a connu beaucoup de déchets avec un power-play défaillant.

Asselin scelle le score

En face, Gauthier Descloux a fermé à plusieurs tours sa cage. Les Aigles, bien disciplinés, appliqués, ont ensuite bénéficié d’une erreur dAndreï Bykov pour doubler la mise au milieu du deuxième tiers, grâce à l’inévitable Daniel Winnik. Le Canadien, auteur de son 15e but de l’exercice, est toujours dans les bons coups. Même quand il n’est pas à 100% de ses possibilités.

Cela devenait compliqué pour des Fribourgeois minimalistes et en manque de réussite. Si Fribourg avait beaucoup plus tiré que les Genevois (33 tirs à 15) au début du troisième tiers, rien ne sert de bombarder la cage, il faut marquer. À ce jeu-là, les joueurs de Pat Emond ont fait preuve d’un maximum de réussite. À l’image de Guillaume Asselin, le joker, qui a sauté sur la glace pour aller inscrire le 3 à 0 à la 45e minute et tromper comme un grand Connor Hughes qui remplaçait Reto Berra légèrement touché.

Genève-Servette, plus réaliste (21 tirs à 40!), retrouvera Fribourg-Gottéron dans une semaine à la BCF Arena. D’ici là, les Grenat défieront encore Lausanne ce dimanche aux Vernets.

Genève Servette – Fribourg-Gottéron 3-0

(1-0 1-0 1-0)

Les Vernets. 0 spectateur (huis clos).

Arbitres: MM. Hebeisem, Piechaczek; Obwegeser, Fuchs.

Buts: 14e Rod (Karrer) 1-0, 28e Winnik 2-0, 45e Asselin (Vermin) 3-0.

Genève-Servette: Descloux; Jacquemet, Völlmin; Karrer, Le Coultre; Mercier, Kast; Smons; Rod, Richard, Vermin; Miranda, Winnik, Omark; Moy, Fehr, Asselin; Berthon, Smirnovs, Patry; Vouillamoz. Coach: Patrick Emond.

Fribourg-Gottéron: Hughes; Sutter, Furrer; Gunderson, Chavaillaz; Abplanalp, Jecker; Aebischer; Stalberg, Desharnais, Mottet; Sprunger, Bykov, DiDomenico; Herren, Walser, Jörg; Rossi, Schmid, Bougro; Jobin. Coach: Christian Dubé.

Pénalités: 6 x 2’ contre Genève-Servette; 2 x 2’ contre Fribourg-Gottéron.

Notes: Genève-Servette sans Tömmernes, Maurer (blessés), Guebey, Fritsche (surnuméraires), A. Riat, Charlin ni Tanner (Swiss League).

Votre opinion