Publié

HockeyGenève-Servette poursuit sur sa lancée contre Bienne

Les Genevois s’imposent à Bienne (3-4). Mais les Seelandais sont bien revenus...

par
Christian Maillard
Le 0-1 de 
Joël Vermin 
(Claudio De Capitani/freshfocus)

Le 0-1 de
Joël Vermin
(Claudio De Capitani/freshfocus)

freshfocus

Le HC Bienne, qui s’était imposé 4 à 2 aux Vernets le 23 décembre, connaît actuellement les mêmes tourments que ceux qu’avaient rencontrés les Genevois le mois dernier. Une passe difficile inévitable avec cette succession de rencontres dans un temps aussi rapprochés et ses nombreux blessés. Depuis ce début d’année, les Seelandais, le manque de réussite en bandoulière, peinent à retrouver le chemin des filets. Lars Leuenberger a bien tenté, comme son homologue à Genève, de brasser également ses trios, mais cela n’a pas eu le même effet escompté.

La bonne nouvelle c’est que les Biennois ont marqué trois buts ce dimanche, cela ne leur était encore jamais arrivé durant ces dix premiers jours de l’an neuf. Mais une fois encore cela n’a pas suffi. Après ses trois revers enregistrés face à Zoug, Fribourg et Zurich, l’équipe de la Tissot Arena a tiré sa révérence devant des Grenat, qui eux, sont en état de grâce en 2021 avec vingt-deux buts en quatre parties.

C’est Joël Vermin, qui n’avait plus allumé la petite lampe rouge depuis le 8 décembre, qui avait ouvert le bal, alors que Marc-Antoine Pouliot aurait pu (dû) tromper Daniel Manzato 55 secondes plus tôt. La confiance, on l’a dit, était de l’autre côté. Tanner Richard, qui retrouve ses sensations dans la même ligne que son copain de toujours, l’avait parfaitement servi, de manière acrobatique. A quoi ça tient, un match...

Ils y ont cru jusqu’au bout

Si BIenne est revenu, grâce à son power-play et un magnifique tir de Jason Fuchs (15e), Genève-Servette n’a pas tardé à reprendre les commandes, profitant à son tour de son excellent jeu de puissance. C’est Tanner Richard qui s’est retrouvé cette fois-ci au bon endroit, dans le rôle du buteur, à la suite d’un travail préparatoire de Noah Rod et de Daniel Winnik (22e). En grande forme depuis le début d’année, le Canadien inscrivait le troisième but des visiteurs quatorze minutes plus tard avant que Henrik Tömmernes (lui aussi en feu) augmente l’addition.

Tandis que Janis Jérôme Moser a allégé la note juste avant la deuxième sirène, les Seelandais n’ont pas baissé les bras. Ils y ont même cru jusqu’au bout quand Yannick Rathgeb a rallumé la flamme à trois minutes du terme. A force de jouer avec les feu, les visiteurs ont failli se brûler, mais Daniel Manzato a su sauver l’essentiel. Genève-Servette ne s'était plus imposé à Bienne depuis le 4 février 2017…

Bienne – Genève-Servette 3-4 (1-1 1-3 1-0)

Tissot Arena. Huis-clos. Arbitres: MM. Mollard, Nikolic (Aut), Obwegeser et Steenstra (Can).

Buts: 5e Vermin (Richard, Rod) 0-1, 15e Fuchs (Rathgeb, Hügli/5 c 4) 1-1, 23e Richard (Rod, Winnik/5 c 4) 1-2, 37e Winnik (Fritsche) 1-3, 39e Tömmernes (Omark/5 c 4) 1-4, 40e Moser 2-4, 57e Rathgeb (Pouliot) 3-4.

Bienne: Paupe; Rathgeb, Moser; Forster, Fey; Lindbohm, Stampfli; Sartori; Pouliot, Ullström, Rajala; Fuchs, Cunti, Hügli; Kohler, Nussbaumer, Dubois; Schläpfer, Tanner, Bärtschi; Garessus. Coach: Leuenberger.

Genève-Servette: Manzato; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Lecoultre; Völlmin, Maurer; Mercier; Smirnovs, Winnik, Omark; Rod, Richard, Vermin; Moy, Fehr, Patry; Fritsche, Berthon, Miranda; A. Riat. Coach: Patrick Emond.Pénalités: 4 x 2’ contre Bienne; 4 x 2’ contre Genève-Servette.

Notes: Bienne sans Stauffacher, Wyss, Büschi (absents), Lüthi, Hofer, Ulmer, Kreis, Gustafsson, Künzle, Kessler, Brunner (blessés), Delément ni Prysi (en Swiss League). Genève-Servette sans D. Riat (suspendu), Kast, Guebey, Smons (surnuméraires), Tanner, Vouillamoz, Charlin ni Chuard (en Swiss League). Tir sur le poteau: Miranda (44e), Nussbaumer (48e). Temps-mort: Bienne (58’’11), qui sort son gardien au profit d’un sixième joueur.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
16 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Constant Tain

10.01.2021 à 20:18

Ainsi Bienne pourra mettre sa défaite dans un sac poubelle bleu et demander à son artiste de l'empiler dans sa maisonnette servant de centre de tri.

Lemalinois

10.01.2021 à 19:44

La place de Servette est en my sport league

Bout du lac

10.01.2021 à 18:43

Prétentieux les lausannois, c’est juste le prénom 😁