05.12.2019 à 16:17

MotocrossGenève: un supercross, plusieurs points d’intérêt

Le rendez-vous genevois fête sa 34e édition ce week-end à Palexpo. En voici les détails.

par
Jean-Claude Schertenleib
Cette année encore, Palexpo fera à nouveau le plein de sensations fortes.

Cette année encore, Palexpo fera à nouveau le plein de sensations fortes.

Keystone

Pour la 34e fois, Palexpo reçoit ce week-end un événement devenu rendez-vous classique à Genève: le supercross. Deux soirées d’un spectacle total et plusieurs points d’intérêt: l’émotion, d’abord, avec la présence attendue de Marc Ristori, blessé il y a douze ans ici-même et qui, pour la seule fois en public, remontera sur une moto spécialement adaptée à sa paraplégie.

Le show, ensuite, avec les freestylers, emmenés par Mat Rebeaud: «A 37 ans, je ne suis plus le p’tit jeune qui monte», sourit le Payernois, qui en est à son dix-neuvième Genève, le deuxième aux commandes d’une moto électrique. On continue avec l’intensité: les courses de SX2 comptant pour le SX Tour, le championnat de supercross français, qui accueilleront une délégation suisse plus nombreuse que jamais, avec de sérieux atouts comme le Vaudois Killian Auberson, «prince» de Genève en 2012, et qui a passé une bonne partie de l’année aux Etats-Unis.

Le duel entre Brayton et Barcia

Enfin, le dessert, la catégorie reine du supercross – SX1, motos de 450 cc – avec le duel attendu entre le roi à répétition de Genève, l’Américain Justin Brayton (Honda) et celui qui a dominé le SX de Paris il y a deux semaines, son compatriote Justin Barcia, pour la troisième fois en Suisse et bien décidé à s’y imposer.

La formule: show d’entrée à 20 heures, avec démonstration des «kids», deux demi-finales SX2, une première démonstration de freestyle, puis les deux demi-finales SX1 avant la pause. La deuxième partie de soirée commence par les repêchages, avant les deux finales et un nouveau show de freestyle.

Le programme est le même vendredi et samedi. Est déclaré «roi» de Genève, le meilleur sur l’ensemble des deux soirées en SX1; est déclaré «prince» de Genève, celui qui a dominé à l’addition des deux soirées, la catégorie SX2.

Jean-Claude Schertenleib

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!