Genève va imposer le 30 km/h pour lutter contre le bruit
Publié

CirculationGenève va imposer le 30 km/h pour lutter contre le bruit

Afin de diminuer les nuisances sonores induites par le trafic motorisé, quelque 300 routes vont être limités à 30 km/h.

par
Maria Pineiro
Le plan des autorités cantonales est clair: abaisser la vitesse dans les endroits les plus exposés, notamment la nuit. Une recette qui fonctionne, comme l’a montré le test mené au boulevard du Pont-d’Arve, à Plainpalais

Le plan des autorités cantonales est clair: abaisser la vitesse dans les endroits les plus exposés, notamment la nuit. Une recette qui fonctionne, comme l’a montré le test mené au boulevard du Pont-d’Arve, à Plainpalais

lhu

Un hypercentre, des quartiers et des localités limitées à 30 km/h et une vitesse réduite de nuit sur une large partie du territoire. C’est ce que veut Serge Dal Busco, le conseiller d’État chargé des infrastructures, dès fin 2022, début 2023. Jeudi, il a présenté la stratégie cantonale de lutte contre le bruit routier. Une obligation légale, a relevé le magistrat, mais également la volonté de soulager quelque 70’000 personnes, sur les 120’000 exposées à des valeurs trop élevées, qui «pourrissent la qualité de vie» et sont délétères pour la santé.

Le plan des autorités cantonales est clair: abaisser la vitesse dans les endroits les plus exposés, notamment la nuit. Une recette qui fonctionne, comme l’a montré le test mené au boulevard du Pont-d’Arve, à Plainpalais. «En passant de 50 km/h à 30 km/h, le bruit a diminué de 3 décibels, a souligné Serge Dal Busco. Dans les faits, le bruit ressenti a été divisé par deux».

Votre opinion

24 commentaires