Football – Gérard Jugnot «transféré» au FC Sion
Publié

FootballGérard Jugnot «transféré» au FC Sion

A l’occasion du gala 2022 du club valaisan, l’acteur et réalisateur français sera sur la scène du CERM, en mars à Martigny, pour un remake des «Bronzés font du ski». Un ancien champion de ski poussera aussi la chansonnette...

par
Nicolas Jacquier
Le gala du FC Sion doit se tenir le 19 mars prochain, au CERM de Martigny.
© Sébastien Féval

Le gala du FC Sion doit se tenir le 19 mars prochain, au CERM de Martigny.
© Sébastien Féval

LMD

Y aller malgré tout, préférer temporiser ou plutôt tout annuler? En dépit de l’incertitude sanitaire actuelle, et sans préjuger de la situation qui prévaudra dans quelques mois, le FC Sion a choisi d’aller de l’avant. Après deux ans d’absence, il a choisi de relancer son repas de gala.

Il est prévu que celui-ci se déroule le 19 mars, au CERM de Martigny. Dans les assiettes, on retrouvera la traditionnelle choucroute - on ne change pas une recette qui a fait ses preuves.

Sur scène, plusieurs artistes se relayeront pour animer la soirée afin de fêter le retour à une certaine normalité (dans le respect des mesures de protection en vigueur à ce moment-là).

Pour la 16e édition de leur gala, les organisateurs ont tenu à mettre à l’honneur les pays alpins alentour. Déjà à l’affiche de la manifestation 2020 repoussée, le ténor italien Andrea Bocelli sera l’une des guest-stars d’une soirée à laquelle participera aussi l’ancien skieur autrichien Hansi Hinterseer. Dans un autre style, le médaillé d’argent mondial 1974 de géant reconverti dans la musique folklorique égrènera ses plus grands succès.

A la sauce valaisanne

Afin de compléter une distribution très internationale, le FC Sion a «transféré» Gérard Jugnot dans ses rangs. L’inoubliable interprète du «Père Noël est une ordure» jouera un remake des Bronzés font du ski, un autre classique, l’occasion de revisiter quelques scènes cultes adaptées à la sauce valaisanne.

Actuellement au bord d’une plage lointaine, l’acteur et réalisateur français a d’ores et déjà donné rendez-vous à ses amis suisses. «Je vous retrouve le 19 mars. Là, pour l’instant, je peaufine un peu mon bronzage. Ca va farter!»

Réunie autour de Christian Constantin, la délégation helvétique comprendra notamment les deux Vincent (Kucholl et Veillon), Yann Lambiel et Thomas Wiesel.

Pour une soirée où le prix des billets s’échelonne de 200 à 1000 francs (secteur gold), d’autres surprises complèteront l’affiche d’ici à la mi-mars. A noter que les billets achetés pour l’édition 2020 restent valables pour le rendez-vous du 19 mars. En espérant que cette renaissance d’une tradition mise entre parenthèses durant deux ans puisse effectivement se concrétiser…

Votre opinion