Publié

Hockey sur glace«Gerd nous a dit de nous calmer»

Présent sur la glace à deux moments clés du match (lors du 2-0 de Dupont et lors du 2-2 de Dubé), Anthony Huguenin revient sur la victoire de FR Gottéron conquise à Kloten (4-2).

par
Frédéric Lovis

Anthony Huguenin, que vous a dit Gerd Zenhäusern quand il prend son temps mort après le 2-0 marqué par Micki Dupont?

Il nous a dit de nous calmer.

C'était nécessaire?

Nous étions stressés. Nous venions d'encaisser le deuxième goal. Quand vous êtes menés 2-0 après moins de dix minutes de jeu, il faut tout simplement mieux jouer défensivement.

Ce n'était pas le cas jusque-là?

Il y a eu pas mal de fois où nos trois attaquants étaient derrière le puck. Ça a généré des surnombres en notre défaveur. Sur le 2-0, c'était une situation de 4 contre 2. Après, nous avons pu réajuster ça et ça s'est bien passé.

Ce 2-0 est malheureux dans la mesure où vous aviez entamé ce match avec le couteau entre les dents. D'accord avec ça?

Ce n'était en tout cas pas facile à vivre mentalement. Depuis le début de la saison, nous avons connus beaucoup de matches où nous ramassions rapidement plusieurs buts. Deux, trois, parfois quatre… Ce temps mort nous a permis de resserrer les rangs et d'aller chercher ce match.

Grâce notamment à une passe lumineuse sortie de votre canne sur le 2-2 marqué par Christian Dubé. Racontez-nous cette action…

J'aurais pu tirer, mais j'étais quand même assez loin du but. J'ai vu Julien (Sprunger) démarqué de l'autre côté de la zone. Il s'est mis au bon moment au bon endroit. Ce n'est pas pour rien qu'il porte le casque de topscorer. Il a donné directement le puck à «Dubs» (Dubé) qui l'a mis du patin. Mais ça compte, ce n'était pas volontaire.

Six points en deux jours. Week-end parfait, non?

Oui, surtout que ce sont des victoires conquises contre des adversaires directs. Kloten et Lausanne sont désormais plus proches de nous.

C'est plus important de comptabiliser face à des adversaires directs?

Dans notre situation, il faut comptabiliser contre n'importe quelle équipe.

Vu des tribunes, l'état d'esprit qui a souvent fait la force de FR Gottéron ces trois dernières saisons semble être de retour. Vous confirmez?

Quand vous gagnez des matches, c'est plus facile de s'enflammer. Avant, nous essayions, mais nous perdions, perdions, perdions… Depuis que Gerd (Zenhäusern) est là, nous gagnions plus de match et tout devient un peu plus facile. La chimie est meilleure, la bonne humeur est de retour et ça se ressent sur la glace.

Ton opinion