Médias: GHI et Lausanne Cités se refusent à Blocher
Publié

MédiasGHI et Lausanne Cités se refusent à Blocher

L'éditeur et fondateur des hebdomadaires gratuits a racheté la totalité des actions des deux titres détenues par Tamedia.

par
Pascal Schmuck
L'implantation de Christoph Blocher dans les médias romands par le biais de GHI et Lausanne Cités est en train de prendre l'eau.

L'implantation de Christoph Blocher dans les médias romands par le biais de GHI et Lausanne Cités est en train de prendre l'eau.

Coup de théâtre des hebdomadaires gratuits GHIet Lausanne Cités. Leur éditeur et fondateur Jean-Marie Fleury rachète la totalité des actions des deux titres détenues par Tamedia, comme il l'explique dans un communiqué diffusé mercredi. Les détails financiers de la transaction ne seront pas dévoilés.

Jean-Marie Fleury a décidé d'exercer son droit de préemption après l'annonce à la mi-avril du rachat des parts aux mains de Tamedia par Zeitungshaus SA, groupe détenu par Christoph Blocher.

Dans le cadre de cette transaction, Tamedia a racheté la Basler Zeitung à Zeitungshaus. Qui, en contrepartie, a repris au groupe de médias zurichois sa participation dans les journaux gratuits GHIet Lausanne Cités, ainsi qu'au Tagblatt der Stadt Zürich.

«Pour des raisons sentimentales et parce qu’il s’agit d’une entreprise familiale que j’ai créée il y a près d’un demi-siècle, j’ai choisi de racheter toutes les actions et d’assurer ainsi l’avenir des deux titres dont l’indépendance et la neutralité éditoriale sont garanties», a déclaré Jean-Marie Fleury.

Votre opinion