Publié

BasketballGiannis Antetokounmpo plus fort que les Warriors

En NBA, Milwaukee a surclassé Golden State grâce à une démonstration du «Greek Freak» (118-99). on n’arrête plus Memphis.

Giannis Antetokounmpo a réussi un un triple-double.

Giannis Antetokounmpo a réussi un un triple-double.

USA TODAY Sports

Les Bucks, portés par Giannis Antetokounmpo, surpuissant, n’ont fait qu’une bouchée des Warriors (118-99) jeudi en NBA, pendant que les Grizzlies décrochaient une 11e victoire consécutive et que les Nets, diminués, sombraient chez eux face au Thunder.

Milwaukee est le champion en titre et a tenu à le rappeler à Golden State, qui ambitionne de renouer avec sa gloire passée (trois sacres en cinq finales entre 2015 et 2019), mais a ressemblé sur ce match à une équipe de benjamins maltraitée par des pros.

«C’est notre statut et tout le monde va vouloir s’acharner sur nous, mais à l’arrivée, tout ne dépend que de nous», a réagi Antetokounmpo, qui a conclu sa démonstration de force avec un triple-double (30 pts à 11/17, 12 rbds, 11 passes, 3 contres).

«Une mauvaise passe»

Tout a été trop facile pour les Bucks, qui ont shooté à 63% de réussite en première période (51,2% au final) terminée avec un avantage rédhibitoire (77-38). Or si Golden State a dominé la première moitié de la saison, c’est autant du fait de sa capacité à défendre durement que grâce à la qualité de son jeu offensif, autour de Stephen Curry, limité à 12 points (8 rbds).

«Je ne suis pas inquiet. Nous venons de nous faire botter les fesses, mais nous sommes juste dans une mauvaise passe. Cela arrive à toutes les équipes et en face ils étaient prêts», a commenté le coach des Warriors Steve Kerr. De fait, son équipe a encore pâti de l’absence de Draymond Green (mollet), précieux pour sa lecture du jeu, son impact physique et sa combativité de tous les instants, forcément utile quand l’adversité se fait plus forte.

Klay Thompson a lui peiné à trouver le bon rythme, avant un bon 3e quart-temps où il a inscrit 8 points dont deux shoots derrière l’arc d’affilée. Il a fini avec 11 unités (à 3/11), après avoir été bien enquiquiné par Khris Middleton (23 pts, 7 passes, 5 rbds).

Memphis au finish

Les Bucks demeurent 4e à l’Est et les Warriors (30-11) conservent leur 2e place à l’Ouest, dont se rapprochent les Grizzlies (3e, 30-14) qui ont bataillé pour vaincre Minnesota (116-108). Ja Morant n’était pas dans un grand soir (14 pts, 9 passes, 8 rbds), mais son équipe est animée d’une confiance telle qu’elle parvient à se sortir de situations compliquées, animée par sa vertu première, la défense.

Ainsi, les Timberwolves d’Anthony Edwards (30 pts) et Karl-Anthony Towns (25 pts, 9 rbds) pourtant performants, n’ont inscrit que quatre points dans les trois dernières minutes, à l’entame desquelles ils menaient pourtant 106-105.

Desmond Bane (21 pts) et Jaren Jackson Jr (20 pts) ont pris le relais offensivement pour Memphis, épaulés par le remplaçant John Konchar (15 pts, 17 rbds). Denver a corrigé Portland (140-108) en shootant à 63,4% de réussite, grâce notamment à Nikola Jokic (20 pts, 8 rbds, 7 passes), pour conforter son 6e rang, devant les Clippers (8e) balayés (113-89) à La Nouvelle-Orléans.

Les résultats de la nuit

Brooklyn – Oklahoma City 109 – 130

Denver – Portland 140 – 108

Memphis – Minnesota 116 – 108

La Nouvelle-Orleans – LA Clippers 113 – 89

Milwaukee – Golden State 118 – 99

Irving interdit de jouer

A l’Est, au lendemain de son impressionnant succès chez le leader Chicago, Brooklyn a montré un autre visage en s’inclinant lourdement à domicile (130-109) contre Oklahoma City, cédant du même coup la 2e place à Miami.

Sans Kevin Durant et Patty Mills, ménagés, LaMarcus Aldridge (pied) et Kyrie Irving, interdit de jouer à New York car non vacciné, les Nets étaient trop peu armés. Même face au 14e de la conférence Ouest qui restait sur cinq défaites, mais possédait en Shai Gilgeous-Alexander (33 pts, 10 rbds, 9 passes) l’homme du match, tandis qu’en face, James Harden a fait ce qu’il a pu (26 pts, 9 passes, 7 rbds).

(AFP)

Votre opinion