Canton de Fribourg - Gibloux: 24 auteurs de déprédations identifiés
Publié

Canton de FribourgGibloux: 24 auteurs de déprédations identifiés

Les vandales étaient presque tous des mineurs. Ils ont brûlé des poubelles et commis des dégâts sur des bâtiments et infrastructures sportives entre décembre et mai.

par
Comm/JBA
Des jeunes ont commis des actes de vandalisme dans la commune du Gibloux l’hiver et le printemps dernier (image d’illustration).

Des jeunes ont commis des actes de vandalisme dans la commune du Gibloux l’hiver et le printemps dernier (image d’illustration).

Police cantonale Fribourg

Entre décembre 2020 et mai 2021, la police cantonale fribourgeoise a été sollicitée à plusieurs reprises pour constater des dommages à la propriété perpétrés sur des bâtiments et infrastructures sportives de la commune du Gibloux. A Farvagny-le-Grand, les auteurs présumés ont pénétré à plusieurs reprises dans la halle de sport et la salle communale en forçant les serrures des portes d’entrée et ils ont souillé les lieux, explique lundi la police dans un communiqué.

Des murs d’enceinte extérieure ont été couverts de tags. Des graffitis ont aussi été constatés sur des panneaux d’affichage du terrain de foot. Des poubelles publiques ont été brûlées. Le terrain de basket a été incendié à l’aide d’essence. Les vandales ont aussi tenté de bouter le feu à plusieurs reprises à la chapelle de Montban.

A Vuisternens-en-Ogoz, les auteurs présumés ont pénétré par effraction dans la buvette du foot. Ils ont commis des dommages en boutant le feu à du papier toilette. Les derniers faits datent du 13 mai dernier. Ce jour-là, à Farvagny-le-Grand une patrouille de police a interpellé vers 23h deux mineurs qui venaient d’incendier des poubelles publiques. Ces derniers ont avoué leur implication et ont été remis à leurs parents.

Les investigations menées jusqu’à ce jour ont permis d’identifier 24 auteurs présumés. Parmi eux, 23 sont des mineurs âgés de 14 à 17 ans, ainsi qu’un jeune de 19 ans. Ils sont tous domiciliés dans la région. Au total, 9 plaintes pénales ont été élucidées. Les dommages les plus onéreux concernent en particulier le terrain de basket et pourraient se chiffrer à plusieurs milliers de francs. Toutes les personnes impliquées seront dénoncées au juge des mineurs et au Ministère public.

Votre opinion