Confidences - Gims raconte les insultes racistes auxquelles il a dû faire face
Publié

ConfidencesGims raconte les insultes racistes auxquelles il a dû faire face

L’artiste a souffert pendant son enfance à cause des remarques des autres. Il se livre et ajoute que ce sujet est toujours d’actualité.

Gims sur le plateau de «Sept à Huit» dimanche 6 juin.

Gims sur le plateau de «Sept à Huit» dimanche 6 juin.

Capture d’écran

En pleine promotion de la réédition de son album «Le Fléau, Les Vestiges du Fléau», Gims enchaîne les interviews. Dimanche, il était sur «Sept à Huit» sur TF1, pour le portrait de la semaine mené par Audrey Crespo-Mara. Il va parler de la musique, de sa famille mais aussi du racisme qu’il a subi.

Le grand frère de Dadju partage sa pensée et son incompréhension face à ce problème dont il a souffert lorsqu’il était enfant. «Il n’y a pas plus grande injustice que de s’en prendre à quelqu’un pour une couleur qu’il n’a pas choisie, déplore-t-il. Je ne me souviens pas d’avoir choisi ma couleur… Je ne me souviens pas de m’être réveillé, à un moment dans le ventre de mes parents, il y a des boutons, je choisis la couleur noire.»

L’interprète de «Sapés comme jamais» avoue s’être retrouvé confronté à des insultes telles que «singe», «macaque» ou «sale noir», mais le plus déplorable est, pour lui, que ces attaques indignes soient toujours d’actualité des années après. «Ce qui choque c’est que les blagues que l’on a pu me faire, on les fait encore aujourd’hui, à des enfants qui avaient mon âge», constate-t-il avant de pointer du doigt un échec. «C’est qu’il y a quelque chose qui se passe… Il y a un boulot qui n’est pas fait», conclut-il.

(LeMatin.ch)

Votre opinion