Publié

TélévisionGiorgio, le Suisse de «MasterChef» 3

Le Neuchâtelois d’origine se retrouve parmi les cent finalistes de l’émission qui sera diffusée à la rentrée sur TF1. Rencontre avec un cuisinier un peu fou qui a débuté comme mécanicien.

par
Valérie Duby

«Ma copine m’a inscrit à l’émission. Moi, je n’aurais pas pris les devants», assure Giorgio Galati. A 37?ans, cet enfant de Fleurier (NE) établi à Genève a été retenu pour la saison 3 de «MasterChef». L’an dernier, il avait déjà terminé demi-finaliste des «Toqués du terroir», sur La Télé, avec sa tartelette de saucisson vaudois.

Comme les autres candidats de cette télé-réalité culinaire, Giorgio n’est pas cuisinier de formation. Mais il aime ça. Et ça se voit lorsqu’il parle de ses recettes, de cette boule de Toblerone revisité ou de ce millefeuille de sandre et saumon et sa mousseline sauce béchamel-badiane qui lui a valu d’être retenu parmi les 29?000 concurrents du départ. «Pour la première sélection, nous étions 4000 et passions par tranches de dix, de 6?h du matin jusque tard dans la nuit.»

Votre opinion