La Chaux-de-Fonds: Girard-Perregaux va ouvrir un nouveau musée

Publié

La Chaux-de-FondsGirard-Perregaux va ouvrir un nouveau musée

Le musée chaux-de-fonnier ouvrira ses portes au 129 rue du Progrès, un bâtiment érigé en 1908. La marque Girard-Perregaux célèbre son 225e anniversaire.

La marque horlogère Girard-Perregaux (GP) ouvrira cet été un nouveau musée à La Chaux-de-Fonds pour célébrer son 225e anniversaire.

Les espaces offerts dans la demeure dite «Le Château», qui abritent déjà le musée JeanRichard, seront réorganisés pour l'occasion.

Le musée ouvrira ses portes au 129 rue du Progrès, un bâtiment érigé en 1908. Il consistera en «un parcours initiatique au travers duquel nous exposerons nos pièces historiques, nos prouesses techniques, mais également la vie de ceux qui ont fait la marque», explique Antonio Calce, directeur général de Sowind Group, propriétaire de GP.

«L'expographie prévoit une réelle immersion dans l'univers de la marque, qui ira bien au-delà de la simple exposition de montres», a-t-il dit aux quotidiens L'Impartialet L'Express de mardi, qui revenaient sur une information de la radio RTN. «Des histoires et des anecdotes sur les personnages-clés viendront enrichir la visite dont la scénographie sera ludique et innovante.»

Le nouveau musée Girard-Perregaux continuera par ailleurs d'exposer les machines et outils de l'actuel musée JeanRichard, autre marque du groupe contrôlé par le spécialiste français du luxe Kering, dirigé par François-Henri Pinault. Ces objets «appartiennent à l'histoire de l'horlogerie», relève Antonio Calce.

Un musée pour les passionnés

L'inauguration du nouveau musée donnera lieu à des journées portes ouvertes. Mais «le musée Girard-Perregaux ne poursuit pas un but commercial et n'est pas par essence destiné au grand public». Cependant, nous ouvrirons nos portes aux personnes qui souhaitent le connaître plus en profondeur». Avis aux passionnées donc.

Au-delà, Antonio Calce annonce la mise en vente de la villa Marguerite à La Chaux-de-Fonds. Le lieu accueillait le musée privé Girard-Perregaux, avant que celui ne soit cambriolé en juillet 2007. Une centaine de montres de luxe avait alors été dérobées, puis retrouvées 48 heures plus tard sous un arbre en France voisine.

(ats)

Ton opinion