Actualisé 17.07.2020 à 18:06

Télévision«Glee» endeuillée: quelles sont les autres séries maudites?

Avec celle de Naya Rivera, c’est la troisième mort que compte la fiction américaine. «Arnold et Willy», «Ma sorcière bien-aimée» ou «Superman» ont aussi eu leur lot de drames.

par
Laurent Flückiger

«Série maudite». À peine la disparition de l’actrice de «Glee» Naya Rivera a été annoncée que l’étiquette est sortie ici ou là, notamment par l’AFP. Le casting de «Glee» a en effet été marqué par une série de drames. L’acteur Mark Salling a mis fin à ses jours en 2018, alors quil attendait le rendu dun jugement pour possession dimages pédopornographiques. Et le Canadien Cory Monteith, autre star de «Glee», est décédé en juillet 2013 dune overdose de drogue et dalcool.

Souvent galvaudés, les termes ont été utilisés auparavant pour d’autres séries. Ils sont particulièrement bien choisis pour «Arnold et Willy», dont l’histoire est sordide. «Ma sorcière bien-aimée», «Cher oncle Bill» et «Superman» n’ont pas non plus usurpé le titre de «série maudite». Le site Allociné y avait consacré un dossier en 2011.

«Arnold et Willy»

(De g. à dr.) Gary Coleman, Dana Plato, Todd Bridges et Conrad Bain.

(De g. à dr.) Gary Coleman, Dana Plato, Todd Bridges et Conrad Bain.

NBCUniversal via Getty Images

Deux morts et une descente aux enfers liée à la drogue, le bilan est particulièrement lourd pour la série des années 1970-1980. D’autant plus qu’il touche les trois jeunes comédiens Gary Coleman, Todd Bridges et Dana Plata. «Arnold et Willy» apparaît autant comme une chance que comme une véritable malédiction pour les trois enfants stars.

Pour Gary Coleman, ses problèmes de santé dont résulte sa petite taille lui apportent la compassion du public et des médias. Mais, en vieillissant il ne restera que de la moquerie. Après avoir été notamment acteur has been à la recherche de l’amour dans une télé-réalité et gardien de parking il décède d’une hémorragie cérébrale en février 2010, à 42 ans.

Virée de la série après que sa grossesse est découverte, Dana Plato pose pour «Playboy», s’illustre dans des productions érotiques puis sombre dans la dépression et l’alcool. Ruinée, elle braque un vidéoclub. En mai 1999, à 34 ans, elle est retrouvée morte dans sa caravane, à la suite d’une overdose médicamenteuse, décès qui sera considéré comme un suicide. Onze ans plus tard, son fils Tyler, qui souffrait de dépression, met lui aussi fin à ses jours.

Enfin, Todd Bridges, l’interprète du grand frère Willy, est ruiné à la fin de la série. Dépendant à la cocaïne, il est soupçonné en 1988 d’avoir ouvert le feu sur un dealer. Acquitté du meurtre, il est condamné pour possession d’armes. Après plusieurs années aux prises avec la justice, il s’en sort. À 55 ans, il continue d’apparaître à la TV et au cinéma.

«Ma sorcière bien-aimée»

Dick Sargent avec Agnes Moorehead et Elizabeth Montgomery.

Dick Sargent avec Agnes Moorehead et Elizabeth Montgomery.

Starface

On a beau avoir des pouvoirs extraordinaires en remuant son nez, rien ne peut vaincre le crabe. C’est en effet une suite de cancers et une crise cardiaque qui font de cette histoire de sorcière qui épouse un humain une série maudite.

En 1969, cinq ans après le début de la série, Dick York abandonne son personnage de Jean-Pierre à cause d’une maladie chronique du dos, et il est remplacé par Dick Sargent. En 1992, à 63 ans, Dick York décède d’un emphysème. En 1994, à 64 ans, Dick Sargent meurt d’un cancer de la prostate. «L’année suivante, écrit Allociné, Elizabeth Montgomery cristallise la malédiction en disparaissant à son tour des suites d’un cancer du côlon à 62 ans.» Sans oublier qu’Agnes Moorehead (Endora) est morte d’un cancer de l’utérus en 1974 (à 73 ans).

«Cher oncle Bill»

DR

Dans les années 1960, cette sitcom américaine qui met en scène Bill Davis, un riche célibataire, qui se voit confier la garde de ses neveux, Cissy, Jody et Fanfan, après la mort de leurs parents est un véritable succès populaire.

Mais l’après «Cher oncle Bill» sera difficile pour Anissa Jones (Fanfan), qui meurt d’une overdose à l’âge de 18 ans, en 1976. Les années suivant sa mort sont marquées par une succession de décès (neuf en tout) parmi les comédiens de la série. En 1997, Brian Keith (Bill) se tire une balle, deux mois après le suicide de sa fille.

«Les aventures de Superman»

Phyllis Coates (Lois Lane) et George Reeves.

Phyllis Coates (Lois Lane) et George Reeves.

Walt Disney Television via Getty

La première fois que le superhéros apparaît à la télévision, c’est dans «Les aventures de Superman» (1952-1958). C’est George Reeves qui l’incarne et il devient une star mondiale. Mais son nom était tellement associé à son personnage que l’acteur n’a jamais réussi à se défaire du costume après l’arrêt de la série. En manque de rôles, George Reeves entreprend une descente aux enfers, qui se conclut par son suicide par balle en 1959. La mort, en 2004, de Christopher Reeve, qui a incarné quatre fois le superhéros au cinéma, mais aussi de quelques seconds rôles a créé la légende d’une «malédiction Superman» dans l’imaginaire collectif.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé