Asie: Un glissement de terrain en Inde fait 20 morts et de nombreux disparus 

Publié

AsieUn glissement de terrain en Inde fait 20 morts et de nombreux disparus 

La plupart des victimes sont des soldats de réserve des forces territoriales qui travaillaient sur un projet de voie ferrée dans l’Etat du Manipur.

Les secours creusent dans la boue et enlèvent des rochers à la recherche d’éventuels survivants.

Les secours creusent dans la boue et enlèvent des rochers à la recherche d’éventuels survivants.

AFP

Un glissement de terrain a enseveli un camp de construction ferroviaire dans le nord-est de l’Inde, faisant au moins vingt morts, a annoncé vendredi l’armée, tandis que les secours tentaient toujours, le lendemain du drame, de retrouver des dizaines de personnes portées disparues.

«Profondément triste»

La plupart des victimes étaient des soldats de réserve des forces territoriales qui travaillaient sur le projet de voie ferrée dans l’Etat du Manipur. Dans un communiqué, l’armée a déclaré que 18 personnes avaient été récupérées saines et sauves jusqu’à présent, tandis que 15 réservistes et 29 civils étaient toujours portés disparus.

Une équipe de secours creuse dans la boue et enlève des rochers à la recherche d’éventuels survivants, a déclaré le porte-parole de l’armée, Sumit Kumar Sharma. «La perte de vies, dont celles de membres de nos forces armées, est profondément triste», a écrit le chef du gouvernement de l’Etat de Manipur, N. Biren Singh, sur Twitter.

Fortes précipitations

Le nord-est de l’Inde, une région isolée, a été frappé ces dernières semaines par de fortes précipitations qui ont causé des glissements de terrain et des inondations. Au début de l’année, au moins dix personnes ont péri dans de telles catastrophes naturelles à la suite de pluies d’une violence inhabituelle dans plusieurs parties de l’Inde.

Selon les experts, le changement climatique augmente le nombre des phénomènes météorologiques extrêmes dans le monde, y compris en Inde. Par ailleurs, dans ce pays, les barrages, la déforestation et les projets de développement contribuent aussi aux catastrophes dont le bilan humain s’aggrave.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires