Publié

quitationGlobal Champions Tour/Doha - Bengtsson gagne mais Brash conserve sa couronnne (COMPTE RENDU)

Le Britannique Scott Brash a remporté comme en 2013 le Global Champions Tour, circuit majeur de saut d'obstacles, en terminant quatrième de la 14e et dernière étape, dominée par le Suédois Rolf-Göran Bengtsson, samedi à Doha.

Le cavalier écossais, numéro un au classement mondial, a conservé sa couronne au finish, Bengtsson totalisant le même nombre de points (243). C'est le nombre de victoires sur le circuit cette saison (trois à deux pour Brash) qui a départagé les deux prétendants. Le natif d'Edimbourg, pas encore 29 ans, avait gagné à Cannes, Estoril et Londres, chaque fois sur son hongre Hello Sanctos, partenaire des titres olympique (2012) et européen (2013) par équipes. Le grand perdant est l'Allemand Ludger Beerbaum. Leader avant l'ultime étape, avec 242 points, le Rhénan n'a pu améliorer ce score, terminant finalement troisième au général, à un point du duo de tête. Ayant déjà marqué des points lourds dans sept épreuves, le quadruple champion olympique ne pouvait améliorer que sensiblement son total, même en réalisant un bon parcours à Doha. Mais le scénario a été catastrophique pour Beerbaum, qui avait dû laisser au repos sa jument Chiara 222, affaiblie par des coliques. Son étalon Zinedine, moins expérimenté, n'en a fait qu'à sa tête. Avec 17 points de pénalité (31e) sur le premier parcours, le cavalier allemand ne s'est pas qualifié pour la seconde manche, dont l'accès était réservé aux 18 meilleurs. Sur son étalon Casall Ask, impeccable, Bengtsson a été de loin le plus rapide du barrage à trois, devant la Portugaise Luciana Diniz, également triple sans faute avec la jeune (10 ans) jument Fit for Fun 13, et le Canadien Yann Candelé, qui a en outre fait tomber une barre. Après avoir concouru en équipe de France, Candelé, originaire de Normandie, monte pour le Canada depuis 2008. Bengtsson, 52 ans, avait terminé au pied du podium avec Casall Ask (15 ans) lors des récents Jeux équestres Mondiaux à Caen. asc/gca

(AFP)

Ton opinion