Publié

RévérenceGoodbye milady, farewell

Après 68 ans de bons et loyaux services, le plus emblématique des véhicules anglais va goûter aux joies d’une retraite bien méritée. Salut Defender!

par
Philippe Clément
1 / 5
«HUE 166»: c'est avec ce numéro d'immatriculation que la Land Rover Defender 001 a fait ses tout premiers tours de roues. D'où son surnom de «Huey».

«HUE 166»: c'est avec ce numéro d'immatriculation que la Land Rover Defender 001 a fait ses tout premiers tours de roues. D'où son surnom de «Huey».

DR
La Defender a servi de base de développement à passablement d'engins insolites et grandioses. Ici, une version à chenilles assez incroyable.

La Defender a servi de base de développement à passablement d'engins insolites et grandioses. Ici, une version à chenilles assez incroyable.

DR
Une Defender est cachée dans cette image, saurez-vous la retrouver?

Une Defender est cachée dans cette image, saurez-vous la retrouver?

DR

Cette fois ça y est, c’est terminé! Pour de vrai. Le vendredi 29 janvier dernier à 9 h 15, heure anglaise, la 2 016 933e Land Rover Defender est sortie des chaînes de production de l’usine de Solihull, dans les Midlands de l’Ouest. Pour la petite histoire, il s’agissait d’un modèle «soft top» – à toit bâché, donc – monté sur un châssis court. L’Histoire, avec un grand H, elle, retiendra que c’était la toute dernière représentante d’une lignée de véhicules mythiques qui auront porté haut les couleurs de l’industrie automobile anglaise aux quatre coins du globe.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!