03.04.2012 à 13:48

Google agrandit son musée d’art virtuel

culture

Explorer les collections Musée Olympique de Lausanne en quelques clics, c’est désormais possible. Google art project a étendu aujourd’hui son catalogue à 151 des plus grands musées du monde.

Le Musée olympique de Lausanne est la première institution suisse à participer au projet.

Le Musée olympique de Lausanne est la première institution suisse à participer au projet.

Keystone

Lancée il y a un an, la plate-forme de Google dédiée à l’art passe la vitesse supérieure en proposant désormais 32’000 oeuvres en haute résolution. L’internaute est invité aussi à une visite virtuelle des musées de 40 pays grâce à la technologie Street View qui permet déjà de se promener dans les villes à 360°.

Pour dévoiler mardi matin l’an II de «Art project», Google a choisi le musée d’Orsay à Paris qui possède la plus grande collection d’œuvres impressionnistes du monde, parmi les six établissements français qui viennent de rejoindre le plus grand musée virtuel du monde recensant déjà 6000 artistes.

Le Musée olympique de Lausanne est la première institution suisse à participer au projet. 104 objets numérisés retracent ainsi plus d'un siècle d’histoire des JO.

«Extrême définition»

Google a optimisé le site de consultation, inaugure aussi 46 premiers chefs-d’oeuvre en extrême définition (7 milliards de pixels) permettant d’étudier les détails du travail au pinceau et de la patine bien au-delà de ce qui est visible à l’oeil nu.

Les passionnés d’art peuvent ainsi pour la première fois découvrir au plus près les écritures de la Pierre du Soleil au Mexique ou encore la minutie du chef d’oeuvre pointilliste "Un dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte" de Georges Seurat.

Avec la fonction «Discover», les trésors des musées partenaires sont réunis instantanément par thèmes ou par artistes.

Google qui a créé à Paris un institut culturel, poursuit son travail de numérisation et d’archivage tous azimuts avec notamment la réalisation en cours des images haute résolution des Manuscrits de la Mer Morte, les archives de personnalités comme Nelson Mandela, mais aussi des modèles en 3D de villes françaises du XVIIIe siècle.

(SK/afp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!