Actualisé

InternetGoogle dévoile une nouvelle tablette Nexus

Le géant internet américain a dévoilé mercredi une nouvelle version plus fine et plus puissante de sa tablette «Nexus 7», censée bousculer l'iPad de son rival Apple.

1 / 5
Hugo Barra, le vice-président de Google présente la nouvelle tablette Nexus.

Hugo Barra, le vice-président de Google présente la nouvelle tablette Nexus.

AFP
La nouvelle tablette Nexus.

La nouvelle tablette Nexus.

AFP
La nouvelle tablette Nexus.

La nouvelle tablette Nexus.

AFP

Google poursuit son offensive dans les appareils électroniques avec la présentation mercredi d’une nouvelle tablette sous sa marque Nexus et d’un adaptateur permettant aux appareils portables de transmettre des contenus en ligne à un téléviseur.

La tablette de 7 pouces (17,8 centimètres) de diagonale, fabriquée par le groupe taïwanais Asus, est plus fine de 2 millimètres et un peu plus étroite que la version précédente qui avait été lancée l’an dernier. En comparaison, l'écran de l'iPad mesure 9,7 pouces (25 centimètres).

Meilleure ergonomie?

«Cela fait en réalité une différence énorme quand on la tient dans la main. Elle passe plus facilement dans un sac ou dans une poche de manteau», a commenté Hugo Barra, vice-président de la division mobile de Google, Android, en sortant l’appareil de la poche arrière de son pantalon pour le présenter à des journalistes.

Google a vanté l’écran haute définition et les haut-parleurs performants de sa tablette, qui sera aussi la première à utiliser une nouvelle version de son système d’exploitation mobile Android (Jelly Bean 4.3).

Disponible très rapidement

Les clients américains pourront l’acheter à partir de mardi prochain sur la boutique en ligne Google Play et dans le commerce, pour des prix allant de 229 à 349 dollars. Les Canadiens, Britanniques, Espagnols, Français, Australiens et Sud-Coréens seront servis dans les prochaines semaines.

Rival d'Apple

Google s’est imposé comme le principal rival d’Apple pour les appareils mobiles. Android est utilisé par toute une série de fabricants de smartphones et de tablettes. «Près d’une tablette sur deux vendues dans le monde est basée sur Android», a affirmé mercredi le chef de cette division, Sundar Pichai. D’après lui, plus de 70 millions de tablettes Android ont été activées à ce jour dans le monde.

La télé monte en puissance

Google a présenté parallèlement mercredi un petit appareil ressemblant à une clé USB baptisé Chromecast, vendu pour 35 dollars et permettant de rediriger facilement des contenus en ligne, vidéo notamment, d’un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable vers le plus grand écran d’un téléviseur.

«Tout ce que vous avez à faire, c’est de le brancher dans la prise HDMI d’une télé, le connecter au réseau wifi de la maison, et vous êtes prêts à vous détendre et à regarder», a expliqué Mario Queiroz, responsable de Google TV.

Selon une démonstration, de petites icônes «cast» commencent à être intégrées dans des services de vidéo en ligne comme YouTube (filiale de Google) ou Netflix. Elles permettent à l’utilisateur qui accède à ces sites depuis son smartphone par exemple d’indiquer qu’il veut regarder la vidéo qu’il a sélectionnée non pas directement sur son appareil portable, mais sur son téléviseur.

«N’importe quel appareil dans la maison peut devenir une télécommande pour la télévision», a fait valoir M. Queiroz.

Google a mis un kit à disposition des programmeurs souhaitant rendre leurs applications compatibles avec Chromecast. La radio en ligne Pandora fait partie des services intéressés. «Nous préparons la voie à d’autres applications», a assuré M. Queiroz. «A terme, nous nous attendons à ce que cette technologie soit intégrée à toute une série d’appareils».

(AFP)

Votre opinion