Actualisé

Grande-BretagneGoogle s'attaque à la pédophilie sur internet

Le PDG de Google Eric Schmidt a annoncé la mise au point d'une technologie bloquant un grand nombre de recherches sur le thème de la pornographie pédophile.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Google a mis au point une technologie permettant de bloquer un grand nombre de recherches sur le thème de la pornographie pédophile. Cet algorithme permet d'expurger les résultats de plus de 100'000 demandes exprimées en anglais. D'autres langues vont suivre.

«Nous avons réglé Google Search avec précision pour empêcher de faire apparaître dans nos résultats les liens avec les abus sexuels infligés aux enfants», écrit-il dans un article publié lundi par le quotidien britannique Daily Mail.

«Même si aucun algorithme n'est parfait, - et Google ne peut pas empêcher des pédophiles d'ajouter de nouvelles images sur le web -, les changements obtenus ont permis de nettoyer les résultats de plus de 100'000 demandes potentiellement liées à des abus sexuels d'enfants», écrit Eric Schmidt.

«Bientôt, nous allons étendre ces innovations à plus de 150 langues, de telle sorte que leur impact sera vraiment mondial», a-t-il ajouté. Les restrictions s'appliqueront dans un premier temps aux pays de langue anglaise, mais s'étendront dans les six mois au reste du monde et à 158 autres langues.

Sécurité d'Internet

L'annonce tombe juste avant le Sommet sur la sécurité d'Internet qui se tiendra lundi dans les bureaux du Premier ministre britannique David Cameron à Londres. Des représentants de Google, Microsoft et d'autres firmes d'Internet vont y participer.

En juillet, David Cameron avait demandé plus d'efficacité aux moteurs de recherche pour empêcher les internautes d'avoir accès à des images illégales.

Des avertissements

Dans sa communication au journal, Eric Schmidt indique qu'au cours des trois derniers mois, Google a mobilisé plus de 200 salariés sur le développement d'une nouvelle technologie pour maîtriser le problème.

Il indique que des avertissements figurent maintenant en tête des résultats pour plus de 13'000 recherches. Ces alertes indiquent clairement que l'abus sexuel des enfants est illégal et donnent des conseils et des adresses pour obtenir une aide.

(ats)

Ton opinion