16.11.2019 à 09:33

Gottéron continue de gagner, mais le danger guette

Hockey sur glace

Auteur d’un début de match tonitruant face à Ambri, Fribourg n’a pas tenu toutes ses promesses malgré une 5e victoire de rang (4-2).

par
Sport-Center
Fribourg a engrangé son cinquième succès de rang vendredi soir.

Fribourg a engrangé son cinquième succès de rang vendredi soir.

Keystone

Le feu d’artifice n’aura finalement duré que douze petites minutes. Trois buts inscrits avec facilité (à l’image du 3-0 signé David Desharnais), et puis plus grand-chose par la suite. Au lieu de s’offrir une soirée de gala en appuyant encore un tout petit peu sur l’accélérateur face à un adversaire largement dépassé en début de match, les Dragons ont remis Ambri sur les rails en relâchant leur effort. Moins de conviction, moins d’envie, beaucoup moins de précision, surtout, que ce soit à la relance depuis les bases arrières ou à la conclusion devant la cage gardée par Benjamin Conz, de retour au jeu six mois après son opération à une hanche.

Gottéron a été excellent pendant un peu moins d’un quart d’heure hier soir, puis très moyen le reste du temps. Après les étincelles entrevues en début de partie, tout le monde est finalement resté sur sa faim. Cette performance en demi-teinte, assez éloignée des standards qui pourraient faire de Gottéron une équipe du Top 8 sur la durée, a malgré tout été suffisante pour passer l’obstacle et cueillir au passage une cinquième victoire de rang. Il serait toutefois illusoire d’imaginer que le duo Dubé/Simpson a sabré le champagne après cette nouvelle victoire, même si le directeur sportif devenu coach, dans sa causerie d’après-match, a préféré voir «un bon match très bien maîtrisé» et «une équipe en confiance».

Ne pas plafonner

Reste que si Dubé est sans aucun doute comblé au-delà de ses espérances et que le parcours récent de ses hommes est remarquable d’un point de vue comptable, le danger guette néanmoins.

FR Gottéron, même s’il s’est brillamment tiré d’affaire après son début de saison chaotique, reste une équipe qui devra en faire bien plus que la majorité de ses adversaires pour passer des soirées un peu moins étriquées que celle d’hier. Au risque de plafonner et de retomber dans ses vieux travers.

En ce sens, le déplacement de ce samedi à soir à Rapperswil, en pleine période faste pour les Dragons, servira d’examen de passage. Ou, à choix, de match piège par excellence.

Cyrill Pasche, Fribourg

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!