Publié

AutoGP d'Abou Dhabi - Le Grand Prix en bref (ENCADRE)

Grand Prix d'Abou Dhabi, 17e manche (sur 19) du Championnat du monde 2013 de Formule 1, couru dimanche sur le circuit de Yas Marina: Distance: 55 tours de 5,555 km soit 305,355 km Temps: beau et chaud, départ au coucher du soleil, arrivée de nuit Meilleur temps absolu des qualifications: Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) 1:39.957 en Q3 (moyenne: 200,030 km/h) Pole position: idem Grille de départ: 1re ligne: Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) - Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) 2e ligne: Nico Rosberg (GER/Mercedes) - Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) Podium: 1.

Sebastian Vettel (GER/Red Bull), les 305,355 km en 1 h 38:06.106 (moyenne: 186,758 km/h) 2. Mark Webber (AUS/Red Bull) à 30.829 3. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 33.650 Meilleur tour en course: Fernando Alonso (Ferrari), 1:43.434 au 55e tour (moyenne: 193,305 km/h) Leader: Vettel du 1er tour à l'arrivée. Championnats du monde: Pilotes: 1. Vettel (GER) 347 pts (champion); 2. Alonso (ESP) 217 pts; 3. Räikkönen (FIN) 183 pts; 4. Hamilton (GBR) 175 pts; 5. Webber (AUS) 166 pts; 6. Rosberg (GER) 159 pts; 7. Grosjean (FRA), 114 pts; 8. Massa (BRA), 106 pts; etc. Constructeurs: 1. Red Bull 513 pts (champion); 2. Mercedes-AMG 334 pts; 3. Ferrari 323 pts; 4. Lotus 297 pts; 5. McLaren 95 pts; 6. Force India 77 pts; 7. Sauber 45 pts; 8. Toro Rosso 32 pts; 9. Williams 1 pt. La course: 37e victoire en F1 de Vettel, dont 11 cette saison et 7 d'affilée, inévitable et imparable comme la plupart des précédentes. Le jeune Allemand, déjà assuré de son 4e titre mondial consécutif, est parti sur la première ligne à côté de Webber, a pris les commandes dès le premier virage puis a fait durer ses pneus tendres plus longtemps que ses rivaux, tout en creusant des écarts impossibles à combler, à la régulière, par ses poursuivants. Il a terminé en trombe, en pneus medium, et a parfaitement exécuté sa stratégie à deux arrêts, alors que son coéquipier Webber, même à voiture égale, n'a jamais pu suivre son rythme infernal. Un autre Allemand, Rosberg, monte sur le podium au terme d'une course quasi-parfaite, entamée sur la 2e ligne, alors que son coéquipier Hamilton a souffert. Grosjean échoue au pied du podium à cause d'une stratégie trop prudente de son équipe, et il est le seul à rapporter des points à Lotus car Räikkönen, exclu des qualifications pour voiture non-conforme et parti dernier, n'a même pas bouclé un tour, train avant abîmé dans un accrochage au départ avec une Caterham. Alonso conserve sa 5e place, grâce à la clémence de la direction de course et malgré un passage hors-piste au 45e tour, lors de sa sortie des stands après son dernier arrêt pour changer de pneus. Au classement constructeurs, loin derrière Red Bull, Mercedes consolide sa 2e place devant Ferrari et Lotus. dlo/mhc

(AFP)

Ton opinion