Publié

AutoGP d'Allemagne - Baromètre des équipes: Red Bull et Lotus repartent en avant (ANALYSE)

Par Daniel ORTELLI NURBURGRING (Allemagne), 08 juil 2013 (AFP) - La 9e manche de la saison de Formule 1, dimanche au Nürburgring, a permis à Red Bull Racing de reprendre sa marche en avant, grâce à son pilote vedette Sebastian Vettel, et à Lotus de se replacer, en complétant le podium avec ses deux pilotes.

En hausse: Red Bull, Lotus, McLaren, Sauber Red Bull: victoire de Vettel, Webber 7e Très efficaces aux qualifications, les championnes du monde étaient parties pour un doublé, en prenant Hamilton en sandwich au départ, mais une erreur lors du premier arrêt de Webber a gâché sa course, car il a perdu une roue qui est venue blesser un caméraman. L'Australien est ensuite remonté de la 21e à la 7e place d'une course remportée de main de maître par son coéquipier, menacé en fin de course par les Lotus. Lotus: Räikkönen 2e, Grosjean 3e L'équipe d'Enstone avait choisi la bonne stratégie. Grosjean a mené à la fin de son premier relais, du 8e au 13e tour, car il avait mieux préservé ses pneus tendres, mais la neutralisation a ensuite permis à Vettel de s'arrêter en même temps que Räikkönen. Dernier petit souci, des problèmes de radio n'ont pas permis à Kimi d'expliquer à son équipe qu'il se sentait capable de finir la course sans changer de pneus à dix tours de la fin. Ca lui a probablement coûté la victoire, d'où sa déception. McLaren: Button 6e, Pérez 8e Redressement spectaculaire des voitures de Woking, grâce à une impasse sur la Q3 de Button, un départ en pneus médium et une bonne stratégie globale. Les deux pilotes ont été impeccables, agressifs dans le bon sens du terme et surtout bons gestionnaires de leurs gommes italiennes. Button en a profité pour montrer à Pérez qu'il avait de beaux restes mais n'a pas pu résister au retour de son ex-coéquipier Hamilton dans les derniers tours, car la Mercedes bénéficiait de pneus en meilleur état. Ca va mieux. Sauber: Hülkenberg 10e, Gutiérrez 14e Résultat identique à celui de Silverstone, mais l'écurie suisse méritait mieux, surtout Hülkenberg. Qualifié pour la Q3, il a bataillé pendant toute la course dans le peloton et n'a pas volé son point de consolation. Gutiérrez a complété le tableau en faisant le maximum avec les moyens dont il disposait, mais en étant victime de la sortie de la voiture de sécurité. Stables: Ferrari, Mercedes, Williams, Caterham Ferrari: Alonso 4e, abandon de Massa La Scuderia a choisi de ne pas courir après une "pole" illusoire (Massa 7e et Alonso 8e des qualifications) pour bien préparer sa stratégie du dimanche, basée sur un départ en pneus medium. C'est ce qui a permis à l'Espagnol de "faire mieux que prévu", a-t-il reconnu après une course terminée en pneus tendres sur les talons de Grosjean. Son équipier a été moins bon, car il s'est raté dès le début et a bloqué sa boîte de vitesses. Mercedes: Hamilton 5e, Rosberg 9e Les deux Flèches d'Argent, qui usaient trop leurs gommes, n'ont pas profité de la neutralisation et ont bataillé dans le peloton. Hamilton était pourtant parti en pole position, pour la deuxième fois d'affilée, mais s'est fait surprendre au départ par les deux Red Bull et a dû composer pendant toute la course avec une W04 difficile à piloter. Rosberg, après une "erreur stratégique" de son équipe en qualifications, est parti trop loin pour espérer mieux. Williams: Maldonado 15e, Bottas 16e Le résultat final ne le montre pas mais les Williams auraient pu faire beaucoup mieux, et même terminer dans les points pour la première fois de la saison... si les arrêts au stand n'avaient pas fait perdre de précieuses secondes à des pilotes très rapides en course: 3e chrono du jour pour Bottas, devant Hamilton et Vettel, et 9e pour Maldonado, devant Grosjean et Webber. Caterham: Pic 17e, van der Garde 18e Les monoplaces malaisiennes ont conservé leur longueur d'avance sur les Marussia et Pic, parti 22e et dernier à la suite d'un changement de boîte de vitesses dimanche matin, aurait pu faire mieux, grâce à une bonne stratégie, s'il n'avait pas été victime d'une crevaison lente, au 35e tour, qui l'a obligé à s'arrêter une fois de plus que prévu, et donc une fois de trop. En baisse: Force India, Toro Rosso, Marussia Force India: di Resta 11e, Sutil 13e Mauvais week-end pour les pilotes de Vijay Mallya, non-qualifiés pour la Q3 et hors des points tous les deux, pour la deuxième fois seulement depuis le début de la saison. La faute à des pneus trop usés en fin de course, à cause d'une stratégie à deux arrêts qui s'est transformée en trois arrêts pour Sutil. Moins bien que d'habitude, mais la 5e place au classement constructeurs a été préservée. Toro Rosso: Ricciardo 12e, abandon de Vergne Week-end à oublier pour les monoplaces italiennes, avec une exception: la 6e place de Ricciardo en qualifications, grâce à un choix de réglages "extrêmes", selon Vergne, sur la monoplace de l'Australien. Dimanche raté à cause de voitures difficiles à conduire en pneus mediums et d'un problème hydraulique provoquant l'abandon de "JEV". Marussia: Chilton 19e, abandon de Bianchi L'écurie russe n'y arrive plus, alors que Caterham se maintient, et quand la malchance s'en mêle, ça devient catastrophique. Bianchi, grippé, a abandonné très tôt, moteur Cosworth en feu, et l'autre débutant Chilton, 19e et dernier, souligne qu'il a encore fini la course, pour la 9e fois en neuf manches. dlo/gf/dhe

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!