Publié

motoGP d'Allemagne: derrière le duel Rossi-Marquez, une occasion de revanche pour Honda (PRESENTATION)

Par Sylvain DUBUS Paris, 9 juil 2015 (AFP) - Honda et le champion du monde en titre, l'Espagnol Marquez, aura l'occasion dimanche lors du Grand Prix d'Allemagne de terminer en beauté une première moitié de saison jusque là dominée outrageusement par Yamaha, avec 7 victoires en 8 courses pour Rossi et Lorenzo.

Les deux pilotes de pointe de la marque aux diapasons, l'Italien Valentino Rossi et l'Espagnol Jorge Lorenzo, premier et deuxième du Championnat dans cet ordre, ne sont séparés que de dix points au Championnat du monde, au bénéfice du premier nommé. Jamais depuis son apparition officielle dans la catégorie reine -en 1973 avec Jarno Saarinen et Hideo Kanaya- Yamaha n'avait fait un tel début de saison. Mais cette supériorité éclatante pourrait prendre fin sur le Sachsenring, un circuit de 3,671 km, le plus court de la saison, offrant dix virages à gauche contre seulement trois à droite et doté d'un revêtement très abrasif. Cette configuration particulière a plutôt mieux réussi à Honda ces dernières années: Marquez, seulement 4e au général, à 74 points de Rossi, a gagné lors de ses cinq derniers rendez-vous en Allemagne (dont trois fois en Moto 2), et Pedrosa (10e), s'y est imposé six fois, laissant peu d'espace à la concurrence. La dernière victoire d'une Yamaha en MotoGP a été signée par Rossi en 2009, l'année de son dernier titre mondial. "Au Sachsenring, mon objectif sera de répéter ce qui a été fait aux Pays-Bas, être bien dès les premiers tours de roues", a expliqué Rossi, brillant vainqueur à Assen après être parti de la position de pointe. L'Italien, qui pêchait pas son manque de rapidité aux essais, semble avoir admis toute l'importance d'être bien placé sur la grille de départ, la concurrence s'étant de plus en plus resserrée. Rossi, déjà trois fois vainqueur cette saison, ce qu'il n'avait plus fait depuis 2009, rêve, à 36 ans, d'un 10e titre mondial. Mais pour cela il devra se débarrasser en priorité de Lorenzo, son coéquipier, victorieux quatre fois cette année, quatre fois d'affilée, une première dans sa carrière. "Je n'ai jamais gagné sur ce circuit mais les choses quelques fois se passent différemment, a expliqué l'Espagnol. "Ainsi j'adore Assen mais je n'étais pas à l'aise il y a quinze jours, alors pourquoi pas un succès au Sachsenring", a disserté le Mallorcain. "Je pense que ce circuit est un peu petit et étroit pour le MotoGP", a estimé quant à lui Andrea Dovizioso (Ducati), actuel cinquième du Championnat et seulement huitième l'an dernier. A noter deux absences, celle de l'Allemand Stefan Bradl (Yamaha Forward), qui s'est cassé le scaphoïde du poignet droit à Assen, et celle de l'Italien Marco Melandri, évincé sans ménagement d'Aprilia mercredi pour manque de résultats. En Moto2, Johann Zarco mène le Championnat et pourrait en cas de nouvelle victoire devenir le premier Français à aligner trois succès consécutifs dans la catégorie intermédiaire. Zarco offrirait également une première victoire sur ses terres à Kalex, constructeur allemand qui n'a jamais connu le succès au Sachsenring. Enfin, en Moto3, le Britannique Danny Kent (Honda), en tête du Championnat, tentera de signer une 5e victoire de la saison, sa première au Sachsenring, où il n'a jamais fait mieux que 5e. syd/ol/jcp

(AFP)

Ton opinion