Publié

AutoGP d'Australie - Bilan des écuries: Ferrari et Sauber reviennent de loin (ANALYSE)

Par Daniel ORTELLI Melbourne, 16 mars 2015 (AFP) - Mercedes-AMG, grâce à un nouveau doublé, a fait le plein de points dimanche au Grand Prix d'Australie de Formule 1, alors que Ferrari et Sauber, bien revenues d'une saison ratée, ont bien géré l'ouverture de la saison 2015.

Mercedes-AMG: Hamilton vainqueur, Rosberg 2e Rien de nouveau sous le soleil australien, les Flèches d'Argent ont brillé de mille feux et dominé tout le week-end, avec pour finir le premier doublé de la saison. Le niveau de performance pure est en hausse, et les résultats sont les mêmes. C'est toujours la référence absolue de la F1 moderne, grâce à des moyens colossaux et une organisation sans faille, avec en prime deux pilotes de très haut niveau. Imbattables ? Ferrari: Vettel 3e, abandon de Räikkönen La Scuderia attendait le messie, il est bien arrivé (Vettel), et sa réussite légendaire a opéré dès la première course: Bottas s'est fait mal au dos, en qualifications, et il n'y avait qu'une seule Williams contre deux Ferrari. Un combat inégal, et comme la stratégie a été parfaite, Vettel a doublé Massa dans les stands, sans prendre de risque, puis a tenu bon jusqu'au bout. C'était son premier podium pour la Scuderia, et il y en aura d'autres, c'est certain. Sauber: Nasr 5e, Ericsson 8e Après une saison 2014 blanche et sèche (zéro marqué) et au bout d'une semaine de tous les dangers (action judiciaire de Giedo van der Garde, son ancien pilote de réserve, menaces de saisie des monoplaces et de prison pour sa dirigeante, Monisha Kaltenborn), l'écurie suisse a su cueillir un résultat inespéré, assorti de 14 points au classement, grâce à une monoplace bien-née équipée d'un moteur Ferrari bien meilleur que celui de l'an dernier. Joli retournement de situation. Williams: Massa 4e, forfait de Bottas Avec une seule voiture, l'écurie de Sir Frank ne pouvait pas lutter contre Ferrari, en course, mais le niveau de performance est toujours là, comme l'ont bien montré les qualifications. Il y aura forcément de meilleurs dimanches en 2015 et la bagarre avec Ferrari et Red Bull s'annonce palpitante car les trois écuries sont très proches en performance, avec trois moteurs différents. Force India: Hülkenberg 7e, Pérez 10e Comme souvent, "Hulk" et "Checo" ont fait le métier, avec les moyens disponibles, en adoptant deux stratégies différentes pour les arrêts au stand et les changements de pneus, afin de maximiser les chances de leur équipe. Leurs voiture ont peu roulé cet hiver et ils ont encore beaucoup de développement à faire. En attendant, ils ont déjà engrangé sept points, c'est toujours ça de pris. Toro Rosso: Sainz Jr 9e, abandon de Verstappen Joli week-end des monoplaces de Faenza, très proche en performance des Red Bull, avec le même moteur, et de leurs jeunes pilotes qui ont réussi leurs grands débuts en F1. Max, 17 ans, était 6e au moment de son arrêt au stand, juste avant son abandon (problème de bougie) et Carlos, 20 ans, a vu sa course gâchée par un arrêt au stand trop long, sinon il aurait terminé plus haut dans les points. Prometteur. Red Bull: Ricciardo 6e, abandon de Kvyat (tour de formation) Les anciens champions du monde avaient demandé à Renault une évolution moteur qui s'est révélée catastrophique à tous points de vue (performance, fiabilité, facilité de conduite), alors que les essais hivernaux avaient montré des progrès certains. Ce n'est que partie remise mais en attendant c'est surtout une 6e place décevante et l'obligation de griller un "joker" de développement moteur pour revenir en arrière. Dommage. Quant à l'abandon prématuré de Kvyat, c'est sur un problème de boîte de vitesses donc ce n'est pas la faute de Renault, a priori. Lotus: abandons de Maldonado (accrochage) et Grosjean (moteur) Alors que les indicateurs étaient au vert, avec un nouveau moteur Mercedes, des essais hivernaux réussis et deux voitures en Q3, donc dans le Top 10 en performance pure, la foudre s'est abattue sur l'écurie d'Enstone: Pastor accroché à l'arrière par Nasr, ce qui le fait partir en tête à queue, et Romain qui se retrouve en panne de moteur, comme souvent l'an dernier avec son ancien moteur français. Ca ira forcément mieux en Malaisie. McLaren-Honda: Button 11e, abandon de Magnussen (tour de formation) Très mauvais week-end pour l'écurie de Woking, avec en point d'orgue une dernière ligne sur la grille de départ, en raison de problèmes de moteur qui durent depuis fin janvier et ont provoqué l'abandon prématuré de Magnussen. Il y a quand même un léger motif d'espoir, le fait que Button a réussi à aller au bout des 58 tours, échouant à la porte des points, après s'être bien battu avec son ex-coéquipier Pérez. Le record de tours bouclés d'affilée, cet hiver, par une MP4-30, était de 12. On se console comme on peut. Hors-baromètre: Manor Marussia Impossible d'évaluer la petite écurie anglaise, car ses monoplaces hybrides (moteur 2014, châssis aux normes de 2015) n'ont pas fait un mètre sur la piste de l'Albert Park. Elles ont passé les vérifications techniques et les deux pilotes ont participé à la parade, dimanche matin. C'est tout. dlo/jcp

(AFP)

Ton opinion