Publié

F1GP d'Italie - Déclarations

Monza (Italie), 6 sept 2015 (AFP) - Sebastian Vettel (GER/Ferrari), 2e:

"Au départ, j'étais à l'extérieur de la piste, je savais que ce serait difficile (de dépasser Hamilton).

J'ai freiné le plus fort possible mais j'ai été obligé de céder car il était à l'intérieur. C'est le genre de virage à droite où l'on peut facilement se rater. Je me suis concentré sur la suite, mais il est très bien sorti des virages 2 et 4. Pendant deux tours, nos chronos étaient proches, j'ai pensé un moment que je pourrais réduire l'écart, mais comme en football, il a eu un second souffle et il est parti devant. Je pense que Felipe (Massa) et moi, mais aussi les voitures derrière nous, avons eu du mal avec les pneus, alors que Lewis a pu continuer sur le même rythme. C'était incroyable à voir et nous n'avions aucune chance de rester près de lui. Je savais que Nico (Rosberg) allait revenir sur moi, avant d'abandonner. Donc pour résumer: c'est la meilleure deuxième place de ma vie. Les émotions sur le podium, c'est incroyable. Si on enlève cette course du calendrier, pour des raisons merdiques" d'argent, ça voudra dire qu'on nous arrache le coeur. Nous sommes ici pour courir et sur ce genre de circuit ça vaut vraiment la peine. Quand on est sur la grille, on regarde à gauche, à droite, les gens sont juste heureux de faire partie de tout ça et ça suffit déjà à notre bonheur. Merci pour toute cette émotion, de la part de toute l'équipe Ferrari".

dlo/dmk

(AFP)

Ton opinion